Étudiant naturo : les qualités d’un bon naturopathe

Mis à jour : juin 23



La naturopathie attire de plus en plus. Il est fréquent qu’après l'avoir découverte, de nombreuses personnes souhaitent en faire leur métier : devenir à leur tour praticien, pour accompagner des personnes en quête d'une meilleure santé.

Néanmoins, comme j'ai pu déjà l'écrire dans d'autres articles, devenir professionnel requiert certaines qualités, et pratiquer et vivre selon les principes de la naturopathie est complètement différent du métier en lui même.

C'est comme pour le sport : les meilleurs joueurs ne sont pas forcément les meilleurs coachs, et vice versa.

En tant que praticien, tu vas guider, montrer la voie à ton consultant et l'y accompagner. Cela demande certaines aptitudes, que tu devras fatalement avoir en toi, au delà de ce qu'on pourra t'apprendre lors de ta formation.

La formation t'apporte un savoir, un savoir faire, et un savoir être. Cette dernière notion implique que tu portes déjà en toi le terreau pour qu'elle se développe.


L'empathie


L'empathie est une notion importante. Il s'agit de la capacité à voir la situation depuis le point de vue de ton consultant, d'envisager les choses dans son contexte et selon ses valeurs.

Il ne s'agit pas de vivre la situation pour lui ou de pleurer à sa place. Tu es un professionnel. Il s'agit de pouvoir le comprendre, comprendre son point de vue, ses réactions, ses choix.

Cette capacité, dans le cadre professionnel est à distinguer de l'empathie au sens des hypersensibles : c'est à dire la capacité à ressentir l'émotion de l'autre comme si elle était la tienne. Si c'est ton cas (comme beaucoup de gens qui se dirige vers la naturopathie), il faudra apprendre à maîtriser cette capacité pour ne pas tomber dans le piège du "je pleure avec mon consultant" et de souffrir de porter cette charge au quotidien.

Apprend à te protéger, sans pour autant te fermer à tes ressentis qui seront un véritable talent pour cerner ton consultant et savoir de quelle façon l'accompagner.


L'écoute et prise en main du déroulé de la consultation


Savoir écouter est primordial dans la consultation de naturopathie. C'est l'un des principaux besoins des clients. Ils ont besoin que tu les écoutes, ils ont besoin de vider leur sac. Le simple fait de verbaliser va leur permettre de se questionner sur leur propre situation et ainsi d'avancer, sans même parfois que tu n'aies besoin d'intervenir.

Le déroulé de la consultation devra être un savant mélange entre le fait d'écouter ton client sans l'interrompre, mais aussi de rester maître de la séance.

C'est à toi de tirer les ficelles, de mener la barque, de diriger la consultation pour qu'elle fasse sens et qu'elle ne parte pas dans toutes les directions justement.

Les gens le font parfois complètement inconsciemment : ils prennent la consultation en main alors que c'est TON rôle.

Je te donne une anecdote : quand j'étais étudiante, on faisait des exercices de consultations entre nous, pour débuter. Un étudiant faisait le client et 2 autres menaient la consultation sous l'observation d'un enseignant.

Lorsque j'ai pris la place de la cliente, après la consultation, notre enseignant m'a fait remarquer : "Manon, ça ne va pas... Tu as pris la consultation en main alors que ça n'est pas à toi de le faire... Tu as dirigé les opérations comme tu l'entendais..."

Je ne m'en étais absolument pas rendue compte. Ça n'était pas à cause du fait que j'étais une future naturo, mais plutôt la faute de mon gros caractère qui me pousse à toujours faire comme je l'entends... Des clients comme ça : tu en auras !

A toi de trouver la juste recette entre l'écoute et la direction des opérations, pour à la fois apporter à ton client l'attention qu'il demande mais aussi garder la capacité à ne pas te laisser dépasser.


L'esprit de synthèse et d'analyse


En consultation, tes clients vont venir te voir dans un but précis : t'exposer leur cas pour que tu l'analyses, le synthétises et que tu choisisses une voie et une méthodologie pour les accompagner.

Faire les fameux liens entre tous les signes que te décrira ton client, les événements de sa vie et son contexte devra être ta priorité. Et c'est le plus difficile clairement...

Tu es là pour chercher le pourquoi du comment, et tu devras être capable après la consultation de ton client, de résumer ce qu'on appelait dans mon école "la matrice d'analyse fonctionnelle", c'est à dire tous les liens de cause à effet que tu as pu connecter dans ton cerveau pour expliquer la situation de ton client à ce jour.

Parfois ça ne vient pas immédiatement, et il faut s'accorder un temps de réflexion...

En tant que professionnelle, j'ai fait le choix de me laisser un délai de 48 h avant de rendre un compte rendu écrit détaillé à mon client.

Bien entendu, durant la consultation : les premières idées me viennent : je les exprime et les explique au consultant. Il repart donc avec beaucoup de conseils oraux. Aprés 48h, j'ai pu maturer le programme, et ainsi lui remettre un compte rendu écrit détaillé, documenté, auquel il pourra se référer à sa guise. Je lui conseille toujours de prendre le temps pour le lire, s'en imprégner, sans se mettre de pression.

J'ai choisi cette façon de procéder, je sais que tout le monde ne fait pas comme ça, mais peu importe : l'important est d'être en accord avec soi même.


La capacité de recul


En tant que praticien tu devras être capable de prendre du recul sur la situation du consultant, de prendre de la hauteur.

Bien souvent, le client à "la tête dans le guidon" et c'est justement pour ça qu'il vient te chercher. Ça n'est pas une critique, loin de là, mais une simple constatation : il est tellement difficile de prendre le recul nécessaire sur sa propre situation (même pour nous alors que nous sommes des professionnels...difficile d'être objectif quand il s'agit de notre propre cas)

Pour envisager ton consultant dans sa globalité, tu devras prendre en compte la situation dans sa globalité...


La stabilité émotionnelle


C'est une notion importante. Pour être en capacité d'assumer une consultation, tu dois, toi même être dans un état de stabilité émotionnelle. Si tu es perturbé, stressé, déconnecté, ton travail ne sera pas efficace.

Je te donne un exemple : tu sais que je suis toujours infirmière à l'hôpital en parallèle de mon cabinet de naturopathie. Durant la période de crise COVID-19, j'ai bien entendu fermé le cabinet pour respecter les mesures sanitaires. J'aurais néanmoins pu continuer les consultations en visio... Mais je m'y suis refusée. En effet l'état de stress émotionnel dans lequel je me trouvais ne concordait pas avec la possibilité de faire un travail efficace. Au delà des contraintes techniques et pratiques dus à mon métier d'infirmière, je ne m'en sentais pas tout bonnement pas capable. Je n'arrivais déjà pas à écrire quoi que ce soit sur le blog, alors, faire une consultation me paraissait illusoire. J'ai donc préféré mettre la naturopathie en suspens durant ces quelques semaines, et me recentrer pour me remettre sur les rails et redevenir efficace.


La tolérance et la bienveillance


Tu verras toutes sortes de clients... Des motivés, des moins motivés, des curieux, des exigeants, des nonchalants... Accepte les tels qu'ils sont, car tu ne les changeras pas en tant que personne.

A toi de faire preuve de bienveillance (ce mot que j’exècre tellement il est galvaudé, mais je n'en ai pas d'autre pour exprimer cette idée...) Ils sont là pour eux même. S'ils ne sont pas observants, demande toi si tu as fait ton boulot comme il le fallait, et si tu as choisi les bons outils et la bonne façon de t'y prendre...

Accepte qu'ils ne soient pas parfaits, tu ne l'es pas non plus.


La pédagogie :


En tant que naturopathe, une grande partie de ton travail va consister à transmettre ton savoir, à tes consultants, aux étudiants, à quiconque voudra bien te lire ou t'écouter.

Tu auras à cœur d'enseigner, d'expliquer, de vulgariser en t'adaptant à ton auditoire dans l'unique but de transmettre ton message, le faire entendre, le faire comprendre.

Enseigner fait partie intégrante de la naturopathie. le naturopathe est un éducateur de santé.

Il faudra donc parfois faire preuve de patience et de persévérance pour arriver à tes fins, mais c'est le propre de l'enseignement ! Haha!


Alors, tu possèdes ces compétences ? La naturopathie est pour toi donc !


A bientôt sur TaNaturo.com

#formation #naturopathe


Cet article t'a plu ? N'hésite pas à y mettre un ♥ (en bas à droite) et à le partager en cliquant sur les icônes des réseaux sociaux juste en dessous.

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010