10 signes que tu n'es pas sur le chemin de la pleine santé



Souvent on me demande : "Mais c'est quoi un naturopathe ? Tu fais quoi en fait ?".


La naturopathie est une discipline encore peu connue du grand public (pourtant on y travaille !! ça va venir) car sa façon d'envisager la santé n'est pas vraiment en adéquation avec les mœurs modernes occidentales (même si on n'espère qu'une chose : c'est qu'elle finisse par le devenir).

En effet de nos jours, en Europe, lorsqu'on est malade, on accuse la terre entière, on subit sa maladie, on va voir un médecin qui diagnostique et nous donne des médicaments pour principalement soigner nos symptômes et on continue notre vie, comme avant sans changer grand chose, la plupart du temps. On subit les crises les unes aprés les autres, en comptant sur les médicaments pour en venir à bout...En gros : on est des assistés et on refuse de se bouger le cul pour notre propre santé , on en est spectateur, et pas acteur.


Pourtant devenir acteur de sa santé, c'est la meilleure chose à faire ! Je ne te dis pas que les médecins et les médicaments ça ne sert à rien, car je ne suis pas de ceux-là. La médecine conventionnelle fait ce qu'on lui demande : elle dépiste et soigne l'aigü.


Du point de vue de la naturopathie, on va chercher à savoir pourquoi on est malade, ce qu'on a bien pu faire pour en arriver là, et surtout agir sur les causes profondes, qu'elles soient physiques, mentales ou émotionnelles, afin de faire en sorte que plus jamais, ou le moins possible, la maladie, qui n'est finalement que la conséquence d'une cascade d’événements dégringolant comme des dominos cascades, ne pointe le bout de son nez de façon symptomatique.

Si l'on suit donc ce principe de base de causalisme, la prévention occupe une place majeure : en agissant sur mon organisme avant même que la maladie n'apparaisse, j'éviterai ainsi un éventuel déclenchement.

Les causes d'apparition d'une maladie peuvent différentes chez chacun (même s'il y a souvent des événements étiologiques qui se recroisent), voilà pourquoi une analyse et un protocole individualisés sont nécessaires en consultation.


Chaque jour ton corps t'envoie les signes de son état...


Ils ne sont pas forcément les signes d'une maladie , pas encore ... Mais seulement quelques petits troubles anodins qui sont pourtant lourds de sens ! En t'interpellant ainsi, ton corps t'avertit que tu n'es pas sur le chemin de la pleine santé et que si tu n'agis pas maintenant, alors tôt ou tard, la fameuse maladie apparaîtra.


Découvre ses quelques signes, qui ne sont que les appels au secours de ton corps qui te conjure de changer les choses avant qu'il ne soit trop tard : écoute le !


Problèmes de peau :


Les problèmes de peaux peuvent être variés, allant de la simple peau un peu sèche, à la peau grasse, à l'acné, l'eczéma ou encore le psoriasis.


La peau est un organe émonctoire considéré comme secondaire. Pourtant, elle n'est pas moins importante, au contraire. Le rôle d'un émonctoire est d'évacuer les déchets de l'organisme. Dans l'organisme, ils sont au nombre de 5 : les intestins, les poumons, les reins, le foie et la peau.


A lire aussi : Les émonctoires : les éboueurs de ton organisme dont tu ne te soucies pas assez


Les autres émonctoires évacuent les déchets en grandes quantités : comme les intestins via les selles, les reins via l'urine, ou encore le dioxyde de carbone que tes poumons rejettent à chaque expiration. La peau, elle, ne peut évacuer les déchets que par quantités modérées, mais de 2 façons :

  • Par le sébum (déchets colloïdaux)

  • Par la sueur (déchets cristalloïdaux)

Comme on l'a dit, la peau est un organe secondaire, ce qui veut dire que les déchets ne prennent le chemin de la peau que lorsque les autres émonctoires concernés ne peuvent plus suffire à leur évacuation !

Autrement dit, si tes déchets prennent le chemin détourné qu'est ta peau pour sortir c'est que tes autres organes émonctoires sont soit en piteux état, ou faibles, ou encrassés, ou que tu as trop de déchets à évacuer, que ton terrain est acidifié ... bref... que c'est la mémerde là-dedans !

Et qui dit : déchets qui ne s'évacuent pas, dit organisme encrassé, et dit ... maladie à venir sur le moyen terme !


Alors je ne te parle pas du petit bouton qui sort le jour où tu as tes règles, mais plutôt des problèmes récurrents : l'acné récurrente, les crises d'eczémas à répétition, les mycoses redondantes, la peau trop grasse toute l'année ou trop sèche etc...


Au delà de ces troubles qui relèvent plus de la pathologie, l'éclat de ton teint (miroir du foie, de l'état d'hydratation...), la présence de cernes plus ou moins marquées ( foie, état de fatigue...), mais aussi l'apparition prématurée de rides (oxydation prématurée de l'organisme) en dit long...


L' avantage avec la peau, contrairement aux autres organes, c'est qu'on la voit de l'extérieur ! Donc on peut immédiatement se rendre compte de son état.


Sorti de l'aspect visuel, il faut également tenir compte de la quantité de sueur et de son odeur qui peut montrer qu'il y a quelque chose qui ne va pas.


Ton corps t'envoie d'innombrables messages par l'intermédiaire de ta peau ... Tiens en compte !!


Fatigue :


Qu'on se le dise : être fatigué ça n'est pas normal !!! De nos jours, on a l'impression que tout le monde est fatigué, tout le temps, quoiqu'il arrive.


La fatigue peut être de plusieurs type : physique, nerveuse, ou par manque de sommeil.

Peut-être te sens-tu concerné par un seul ou par les 3 ?


La fatigue physique montre que tu en demandes trop à ton appareil musculo-squelettique. Bien entendu, ça nous arrive à tous, d'être fatigué physiquement une fois de temps en temps, mais pas tous les jours !

En cas de fatigue physique quotidienne, ton corps (qui a ses limites) s'use prématurément, particulièrement si tu ne le nourris pas correctement et si tu ne prends pas soin de tes articulations et de tes muscles.


Si tu es fatigué nerveusement c'est que tu subis trop de stress au quotidien. Le stress chronique est l'un des plus grand déclencheur de maladie, ça, on le sait tous ! De par les sécrétions hormonales qu'il induit, le stress déglingue complètement tout l'organisme ! Il n'y a pas d'autre mot !


Enfin le manque de sommeil est également un grand déclencheur de maladies. En effet, c'est durant la nuit que ton corps, se répare, se régénère, mais aussi travaille à l'évacuation de la majorité des déchets. Donc qui dit manque de sommeil, dit mauvais entretien de l'organisme, dit mauvaise évacuation des déchets et dit maladie .... CQFD


Digestion difficile :


Là aussi, on est sur une fonction physiologique qui a une énorme influence sur ton état de santé global !

Si tes selles ne sont pas régulières en fréquence, mais aussi en consistance, si tu as souvent mal au bidon, si tu te sens gonflé, ballonné... Tu es concerné !!


Le système digestif est appelé le deuxième cerveau, ça n'est pas pour rien ! Extrêmement riche en neurone et en étroite collaboration avec le système immunitaire, et c'est de cette façon qu'il agit sur l'ensemble de l'organisme.

Alors si ton système digestif fait la gueule, ce sera bientôt tout ton corps qui fera la gueule !


A lire aussi : Pourquoi l'intestin est-il si important pour nous les naturos (et pas seulement nous !)


Stress :


Quatrième gros facteur de santé : l'état de stress, qui peut être intimement lié à l'état de fatigue. Comme évoqué précédemment, l'impact du stress sur la santé n'est pas une vue de l'esprit. Lorsque tu te retrouves en état de stress chronique, ton corps sécrète certaines hormones, qui en excès et/ou sur du trop long terme ont un impact très négatif sur les éléments du cerveau comme l'hippocampe et le cortex préfrontal, mais aussi sur la qualité du système immunitaire.


Tu le sais bien, c'est coup de stress qu'on tombe malade, qu'on sort un gros bouton d'herpes sur la lèvre, qu'on fait une plaque d’eczéma etc...


Du coup le stress se manifeste sur ton corps par les signes suivants : fatigue, irritabilté, trouble de l'humeur, augmentation du rythme cardiaque et de la fréquence respiratoire etc...

Ne laisse pas ton organisme s'embourber dans cette spirale infernale ! Réagis !


A lire aussi : Le stress, fléau du XXIème siècle


Ongles dystrophiques :


Moins soupçonnés, les ongles dystrophiques sont également un bon indicateur de ton état de santé. Tordus, striés, tâchés, cassants, mous : ça n'est pas normal.

De façon globale, l'état des phanères en dit long sur toi, on va le voir par la suite.

Les ongles de mauvaise qualité peuvent être le signe de carences ou de subcarences en micronutriments (vitamines, minéraux oligo-éléments).


Ils montrent également que ton terrain s'acidifie.


En effet pour garder le pH sanguin dans une fourchette acceptable, le corps puisent là où il le peut, si tu ne lui apportes pas ce dont il a besoin par l'alimentation. Et je te le donne en mille, c'est entre autre dans les ongles, car il n'est pas bête ton corps : il sait bien que la qualité du sang est plus importante que celle des ongles ! Donc il déshabille Pierre pour habiller Paul, comme on dit, faute de mieux...

Comme pour la peau, les ongles sont visibles de l'extérieur, et donc facilement identifiables, comme en bonne ou en mauvaise santé...


Problèmes bucco-dentaires :


Dans la même idée, les problèmes bucco-dentaires peuvent constituer un signe qui doit t'alarmer.

Si tes gencives saignent systématiquement au brossage, que tes dents se déchaussent, que tu as souvent des caries, ou des gingivites : c'est entre autre, un signe que ton corps s'acidifie.

Et l'acidification tissulaire fait le lit des pathologies systémiques graves.

Comme pour les ongles, les phanères contiennent des micronutriments basiques et ton corps se servira là s'il ne sait pas en trouver ailleurs pour pallier à l'acidification sanguine (qui serait une urgence vitale !)


A lire aussi : Gérer les excès d'acidité tissulaire


Mauvaise qualité et chute de cheveux :


Les poignées de cheveux dans la bonde de la douche ou dans la brosse, les cheveux ternes, cassants, sans vie : encore des signes que ton organisme y puisent pour combler des manques ailleurs !

Pour les cheveux, je dirai quand même que la déduction est à prendre avec des pincettes. En effet, beaucoup de femmes maltraitent leur chevelure à coup de décoloration-recoloration à l'ammoniac, de shampoings à la composition douteuse, voire carrément cracra , et de pseudo-soins bourrés de silicone !

Mais du coup des "cheveux moches" ne peuvent aussi qu'être la conséquence de ce genre de pratique...

Mais la perte excessive de cheveux est malgré tout souvent parlante !

Tiens d'ailleurs , je t'ai pas dit ? J'ai décidé de passer au 100% naturel pour les produits capillaires : no poo, soins végétaux et tout le toutim ! Je t'en parlerai dans un autre article !


Revenons à nos moutons ...


Mauvaise haleine


Ça c'est un problème typiquement insoupçonné qui renseigne sur l'état de ta bouche (bien sûr), mais aussi de ton foie, de ton estomac et de l'ensemble de ton corps par l'odeur que tu dégages en expirant.

Aurais-tu pensé que l'odeur de ta bouche pouvait en révéler autant ?

Alors bien sûr on ne parle pas du "j'ai mangé de l'ail à midi", ou du tabac, ou du mélange tabac/café : tout ceci n'est pas ton odeur à toi.

Là on parle de ton odeur à toi, sorti de tout aliment ou toute pratique qui fait puer du bec...

Au même titre qu'il n'est pas normal d'avoir des selles dont l'odeur ferait s'écrouler un zombie, il n'est pas non plus normal d'avoir une haleine trop forte.

Douleurs diffuses


Les douleurs diffuses sont des douleurs lancinantes, modérées et omniprésentes. L'impression d'avoir plus ou moins toujours mal partout. Encore un signe que ton corps appelle à l'aide !

Le processus de douleur est littéralement un signal d'alarme déclenché par l'organisme pour signaler un problème. Pas de douleur sans problème associé.

Se sentir plus ou moins algique au long cours, de façon insidieuse, n'a pas lieu d'être. C'est signe que quelque chose se trame à l'intérieur !

Qu'elles soient généralisées, ou ciblées elles montrent qu'il y a un dysfonctionnement, alors cherche à savoir pourquoi !


Qualité des urines :


Là aussi l'urine est très révélatrice du fonctionnement de tes reins, de ton état d'hydratation, de ton état d'encrassement.

Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte : la couleur, la fréquence, la quantité à la miction, mais aussi l'odeur.

Ces renseignement sont bien entendu à recouper avec la quantité d'eau bue : si tu ne bois rien ( c'est pas bien !!!), évidemment tes urines seront foncées et en faible quantité.

Par contre si tu bois normalement et que tes urines sont foncées, odorantes de façon anormale, troubles, ou au contraire claire comme de l'eau de roche alors que tu ne bois pas tant que ça... c'est parlant.... As tu trop de déchets à évacuer, tes reins sont-ils efficaces ?


Alors voilà ... Tous ces petits signes peuvent paraître anodins, voire sans aucun intérêt. Tu peux tout à fait continuer ta vie en te disant que c'est chiant mais que tu peux faire avec... Ou tu peux les écouter, car c'est le langage de ton corps pour te signaler que quelque chose ne va pas . Alors sois attentif ! Ecoute ton corps te parler ! Et bouge toi pour changer les choses !


A bientôt sur TaNaturo.com


Prends rendez-vous pour une consultation en ligne ou en cabinet et voyons ensemble les signe que ton corps t'envoie !

Prendre rendez-vous


Cet article t'a plu ? N'hésite pas à y mettre un ♥ et à le partager en cliquant sur les icônes des réseaux sociaux juste en dessous !


#santé #ecoutetoncorps #causalisme #prévention


1,134 vues

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010