Quel est le problème avec les produits laitiers ?

Mis à jour : avr. 8


Allez, aujourd'hui on cause d'un aliment sujet à caution : le lait de vache.

Je sens déjà venir les polémiques et les commentaires passionnés de tous ceux qui ne seront pas d'accord avec ce que je vais dire ! Haha !

Entre les "pro-lait" et les "anti-lait", comme d'habitude, ce sera à toi de garder ton bon sens, ton libre arbitre et de faire tes choix en fonction de TON contexte, de TA vie, de TES besoins et de TES convictions.

Alors faut-il ou non boire du lait ? Est ce vraiment bon pour la santé, comme le dit la fameuse pub #LesProduitsLaitiersSontNosAmisPourLaVie ... Ou est ce finalement une erreur que de consommer des produits laitiers à longueur de temps ? Où se trouve le problème (si problème, il y a...) avec cette denrée de base qui compose nombre de nos plats traditionnels français. Voyons ça ensemble


Boire du lait : est ce vraiment naturel ?


La première considération va être plutôt d'ordre philosophique. En effet, posons-nous cette simple question : est-ce naturel de boire du lait de vache ? Dans le sens : est ce que la nature nous a conçu pour boire le lait d'un animal comme la vache ? Hein ? Sérieusement : ça prête à réfléchir n'est-ce-pas ?

Nous sommes des humains .... C'est une vache... (rien à voir quand même...) Et nous, nous buvons le lait qui, à la base était destiné au veau ....

Dans la nature, existe t-il selon toi d'autres races de mammifères, qui à l'âge adulte, boivent encore du lait (la nourriture des bébés quoi ...), et du lait d'une autre race d'animaux qui plus est ...

J'avoue que tout cela ne paraît pas très cohérent, philosophiquement parlant....

Après, tout cela n'est que considération philosophique... On est complètement hors du cadre nutritionnel (encore que), mais quand même... ça mérite que tu te penches sur la question ....


Exploitation animale :


Deuxième considération d'ordre philosophique (je suis d'humeur question existentielle aujourd'hui !) : elle concerne l'exploitation animale.

En effet, pour que l'homme occidental puisse obtenir le quota de lait qui lui semble nécessaire, on crée d'immenses élevages, à production quasi industrielle.

Dans la plupart de ces vastes exploitations le bien-être animal n'est pas sujet à préoccupation.

On enferme des animaux, plus serrés que des sardines en boîte, qui ne voient jamais la lumière du jour, et qui n'ont jamais vu la couleur d'une prairie et on tire jusqu'à épuisement le lait destiné initialement à leurs bébés... Alors bien sûr il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Les petites exploitations à taille humaine existent, fort heureusement !


C'est gras, c'est gras, c'est gras


Et oui ! Le lait c'est très riche ! Normal : à la base c'est fait pour transformer un petit veau en énorme vache en quelques semaines ! Je te rappelle que le lait, on en fait du beurre... ça n'est pas pour rien ...

Il est à noter que sa teneur en matière grasse peut varier en fonction de la race de l'animal.

Globalement on considère que le lait entier contient environ 3,5 % de matière grasse, le lait demi-écrémé 1,6 %, et le lait écrémé 0,3 %.

La majeure partie de ces matières grasses sont des acides gras saturés, et c'est bien là le problème ... Je ne suis pas entrain de dire que les acide gras saturés sont inutiles ou délétères à la santé, le problème n'est pas là ... Le hic, ce sont, une fois de plus, les proportions dans notre alimentation occidentale. De nos jours, la plupart des occidentaux surconsomment les acides gras saturés et manquent cruellement d'acide gras insaturés de type omega 3 ou omega 9 .

Ainsi, boire du lait quotidiennement, et consommer des produits laitiers comme le fromage, le beurre et la crème ajoute encore une proportion non négligeable d'acide gras saturés à notre alimentation qui en contient déjà trop...

Si toutes ces histoires d'acides gras saturés et insaturés sont du chinois pour toi, voici un article qui pourra t'aider à y voir plus clair :

Le gras c'est la vie ! C'est pas faux Karadoc, mais pas n'importe lequel...

Si tu veux mieux comprendre le problème de proportion de l'alimentation occidentale, c'est pas ici :

Suralimentés, mais sous-nutris, le paradoxe de l'alimentation occidentale


Le lait pourvoyeur de déchets

Voici un fait dont on parle moins au niveau populaire, même si c'est quelque chose de très connu chez les naturo. Ce fait, c'est que le lait serait pourvoyeur de déchets colloïdaux.

Je t'entends d'ici... "De quoi ???"

Chaque jour, notre corps évacue des déchets issus de son métabolisme, c'est à dire de son fonctionnement. C'est simple comme bonjour : ton corps fonctionne, et il fait du déchet, au même titre qu'une voiture qui roule fait de la fumée d'échappement.

Ces déchets sont traités par un organe : le foie. Il trie et transforme les différents déchets afin de les rendre éliminables, car pour une bonne partie, il ne sont pas évacuables tels quels. Ensuite, les autres organes émonctoires (c'est à dire les organes dédiés à l'évacuation des déchets) pourront les évacuer hors du corps. Ces émonctoires sont : les intestins (qui produisent les selles), les reins (qui produisent l'urine), les poumons (qui évacuent les acides volatiles par l'expiration), et la peau (qui produit à la fois le sébum et la sueur).

Il existe 2 grands types de déchets : les colloïdaux (aussi appelés les colles) et les déchets cristalloïdaux (aussi appelés les cristaux).

Les déchets colloïdaux sont ceux qui, s'ils s'accumulent, vont avoir tendance à créer des sécrétions grasses à type d'excès de mucus ou excès de sébum par exemple... des déchets mous et boueux quoi.

Les déchets cristalloïdaux sont ceux, qui s'ils sont présents en excès vont avoir tendance à créer des calculs, des calcifications .... du cailloux quoi ...

Tu vas me dire : mais pourquoi elle raconte tout ça ? Attends , ça arrive !

Le problème c'est que le lait est une denrée alimentaire pourvoyeuse de déchets colloïdaux. Le traitement du lait, et son absorption au niveau intestinal créent beaucoup de "colles".

Et c'est là tout le problème : en naturopathie on part du principe que pour être en bonne santé, il faut éviter les encrassements et accumulations de déchets de tous type dans l'organisme. Or, la consommation excessive de lait et de produits laitiers va dans le mauvais sens ... du coup. Tout ça s'ajoutant, à une alimentation occidentale globalement délétère.

Voilà pourquoi quand tu sors de chez le naturo, pour régler un problème quelconque, il te recommande d'arrêter les produits laitiers, ou du moins de les limiter en fonctions des cas.

En effet, de nombreuses pathologies et troubles peuvent s'améliorer en suivant ce simple conseil, comme par exemple l’eczéma, le psoriasis ... etc...

Attention je ne suis pas en train de te dire que d'arrêter les produits laitiers va entièrement régler ton problème ! Mais ce simple état de fait peut t'aider à améliorer les choses, en plus d'autres mesures adaptées à ton contexte de vie que ton naturo te proposera.


Au niveau intestinal : la caséine et le lactose

Un autre problème avec les produits laitiers concerne leur digestion. Deux molécules présentes dans le lait présentent un souci : la caséine (protéine de lait) et le lactose (sucre du lait)


Le lactose :

Le lactose est donc la forme de sucre contenu dans le lait.

Le problème c'est que pour digérer le lactose, il faut posséder une enzyme bien particulière : la lactase.

Une enzyme digestive , c'est comme un petit ouvrier de la digestion hyper spécialisé, dont le travail est de décomposer la molécule et donc de participer ainsi à sa digestion. Mais la lactase : on l'a quand on est bébé, mais plus on grandit, plus on devient adulte et moins on en a ! Donc à l'âge adulte : on a quasiment plus de lactase, voire plus du tout ! Et là on rejoint la 1ère considération philosophique qu'on a fait plus haut : sommes nous réellement faits pour boire du lait à l'âge adulte ? La nature semble nous répondre ici que non ...

Ainsi donc, pour une personne qui ne possède plus ou (seulement peu) de lactase : boire du lait crée des ballonnements, des douleurs abdominales, des nausées, tout simplement parce que la molécule de lactose parcours le système digestif sans être traitée, et se retrouve à des endroits des intestins où elle n'a rien à faire, car elle aurait du être prise en charge plus haut dans le tuyau !!

Les signes de mauvaise digestion du lait sont plus ou moins marqués en fonction de la quantité de lactase disponible.


La caséine :

La caséine est la protéine du lait, et elle aussi peut poser problème.

Au même titre que la gliadine (variété de gluten), la caséine crée des désordres au niveau de l'intestin grêle.

L'intestin grêle constitue ce qu'on appelle la barrière intestinale. Cette barrière est composée de la muqueuse (le revêtement) de l'intestin, mais aussi du microbiote (la flore intestinale) qui crée un biofilm (c'est à dire une couche) au dessus de la muqueuse.

Une fois que les molécules de chaque aliment ont été décomposé jusqu'au plus petites molécules possibles, celles-ci vont traverser cette fameuse barrière pour rejoindre ta circulation sanguine, devenir tiennes et être utilisées par ton propre corps.

Cette barrière est donc une sorte de filtre qui doit laisser passer certaines molécules et pas d'autres.

Au niveau de la muqueuse, le revêtement se présente comme sous forme d'une moquette, avec des villosités (comme des grands poils) sur lesquels se trouvent des micro-villosités (des poils, sur les grands poils). Regarde le dessin tu comprendras mieux... haha !



C'est ainsi que l'intestin grêle possède une immense surface d'absorption, car la muqueuse y est extrêmement repliée. Sur ces villosités, les cellules de la muqueuses (les entérocytes) sont juxtaposées, les unes à côtés des autres, reliées entre elles par ce qu'on appelle des jonctions serrées (des espaces avec comme des boutons pression qui rattachent les cellules entre elle). Ces boutons pression se relâchent plus ou moins en fonction des molécules à laisser passer, ou celles à bloquer.

La régulation de ces jonctions serrées se fait par une hormone : la zonuline.

Et voilà, on arrive au pourquoi du comment : la surconsommation de caséine (au même titre que la gliadine) entraîne un dérèglement de la zonuline et que donc ton intestin grêle devient une passoire incontrôlée !

C'est là que des éléments qui ne devraient pas passer traversent la barrière intestinale et c'est le début des emmerdes si je puis me permettre ! Parce que juste derrière ta muqueuse intestinale se trouvent des éléments de ton système immunitaire : une sorte de police aux frontières qui va être complètement débordée par la passage de molécules qui n'ont rien à faire là, et qui sera donc bien moins efficace pour gérer les problèmes usuels de l'organisme, pour lesquels il a été conçu à la base !

Ton système immunitaire commence à partir en cacahuète et c'est là qu'apparaissent les maladies auto-immunes (entre autres facteurs favorisants ou déclenchants bien entendu, car rien n'est le résultat que d'un seul déclencheur dans l'organisme, c'est toujours multifactoriel)

Bientôt sur TaNaturo, un article entièrement consacré au système digestif et aux répercussions qui découlent de sa mauvaise santé.


Le lait de vache : le seul produit riche en calcium ?

L'un des arguments des "pro-lait", c'est de mettre en avant sa teneur en calcium.

Le calcium est essentiel à la santé de ton organisme, pour la qualité osseuse (ça c'est connu de façon populaire), mais aussi, pour le fonctionnement du système nerveux, l'excitabilité neuromusculaire, le rythme cardiaque, le métabolisme du fer et j'en passe.



Le lait semble donc être un aliment tout trouvé pour combler nos besoins quotidiens en calcium. Un verre de lait de 25cl contient environ 300 mg de calcium.

Seulement le calcium de lait ne semble pas être la meilleure solution. En effet, le produit est en effet trés riche en calcium, mais celui ci est il parfaitement absorbé par ton intestin grêle ? Il semblerait que non, et que la calcium du lait ne soit pas le plus "biodisponible", c'est à dire absorbable par nous les humains.

Ce que peu de gens savent c'est que beaucoup d'autres aliments, souvent d'origine végétale, sont eux aussi très riches en calcium, et que tu peux compter sur eux pour obtenir le quota dont tu as besoin ! Par exemple le poireau, le chou frisé, les épinards, les brocolis, mais aussi les amandes, les sardines, les crevettes ... et bien d'autres, la liste est longue !

Pour connaître les autres sources de calcium : tu peux lire cet article :

"Où trouver du calcium ailleurs que dans le lait"


Les recommandations officielles françaises

Après avoir longtemps prôné le "3 produits laitiers par jour", le Programme National de Nutrition Santé recommande désormais 2 produits laitiers par jour pour les adultes.

Même si nombreux sont ceux qui pensent qu'on doit en consommer moins que ça, on peut donc constater un recul en ce qui concerne la consommation des adultes, et donc une certaine prise de conscience quant à la surconsommation.


Et le lait des autres animaux ?


Durant tout l'article on a abordé exclusivement la consommation de lait de vache. Pourtant, on peut également consommer le lait d'autres animaux comme la chèvre ou la brebis, dont on fait des yaourts et des fromages la plupart du temps.

La consommation de ces autres laits et produits laitiers semble plus judicieuse, particulièrement pour ceux qui devraient diminuer leur consommation et qui ont du mal à se passer du lait. En effet les laits de brebis et de chèvre contiennent moins de caséine que le lait de vache. Malgré tout, la consommation doit rester modérée.


Les autres alternatives :


Les autres possibilités sont les "laits" végétaux. Il s'agit des lait d'amande, de noisette, de soja, d'avoine etc...

On appelle ça du lait mais clairement ça n'a rien à voir, il faut être honnête. Mais c'est vrai que ces boissons végétales peuvent remplacer le lait dans certains plats, et même en consommation brute. Ils existent également sous forme de crème pour la cuisine, ça peut être intéressant.

Cependant, il faut bien être conscient que le goût n'a absolument rien à voir ! En fait le seul point commun c'est que c'est blanc (ou clair du moins) . Alors si tu décides de goûter ces boissons, ou de les utiliser dans ta cuisine, fais le avec l'esprit ouvert et accepte que ça ait un goût différent. Aprés : ça plaît ou ça ne plaît pas !

Ces produits ne sont pas donnés en plus ! Mais sache que tu peux les faire facilement toi même, et pour beaucoup moins cher du coup !

Bientôt sur TaNaturo, comment faire son lait d'amande maison.


Mon conseil :

De la modération en toute chose : c'est la base de la naturopathie. Rien n'est tout bon ou tout mauvais dans la nature, c'est la dose qui fait le poison .

Tu l'as compris : c'est une fois de plus les proportions qu'il va falloir revoir !


Maintenant que tu sais tout sur le lait, tu peux prendre conscience qu'il ne s'agit pas là d'un produit anodin pour ton organisme.

A mon sens, la meilleure façon de consommer le lait de vache : c’est le yaourt nature car sa fermentation est une bonne source de probiotiques : ça t’apporte autre chose que le simple lait.

La plupart d'entre nous sont bien au delà des 2 produits laitiers par jours recommandés par les autorités.

La première chose à faire pourrait donc être de suivre ces recommandations et de ne pas dépasser ces 2 produits laitiers par jour.

Ensuite remplace certains produits laitiers de vache par des produits à base de lait de chèvre ou de brebis, par exemple le fromage, les yaourts : et ce sera un nouveau pas fait en faveur de ta santé.

Pour continuer, tu peux également intégrer les boissons végétales dans ta cuisine, ou au moins en partie au début. Je te donne un exemple : tu fais des crêpes : pourquoi ne pas remplacer une partie du lait de vache par du lait d'amande ? Ou même tout ! Mais dans un premier temps : une partie ce sera déjà bien ... Tu vois, on peut facilement intégrer lentement de nouvelles habitudes en faveur de notre santé, sans pour autant le vivre comme une frustration.


Si tu présentes des troubles digestifs, une maladie auto-immune, une des problèmes de peau, il peut être judicieux d'arrêter tout produit laitier pour contribuer à améliorer la situation.

Mais ça c'est à voir en consultation, avec ton naturo, car chaque cas est différent !


Je propose des consultations "bilan de vitalité", pour faire le point ensemble sur ta situation, en cabinet ou en ligne.

Prendre rendez-vous


Tu en sais désormais un peu plus sur le lait de vache, tu as les clés en mains pour faire tes propres choix !


A bientôt sur TaNaturo.com !

Cet article t'a plu ? N'hésite pas à le partager en cliquant sur les icônes des réseaux sociaux ci dessous !

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010