Comment j'envisage la naturopathie et mon rôle de naturopathe

Mis à jour : mai 31


Dans la série, "mes opinions qui n'engagent que moi" aujourd'hui je vais t'expliquer ma façon d'envisager la naturopathie en tant que discipline mais aussi et surtout, ma façon d'appréhender mon métier de naturopathe.

Comme expliqué dans mon précédent article concernant les naturopathes et les formations, la naturopathie n'est pas une discipline reconnue en France.

Peu d’études scientifiques sont faites sur nos méthodes, ou elles en sont encore à leurs balbutiements.

Alors en prenant ces paramètres en compte, il était bien évident que les avis concernant notre discipline allaient diverger, même au sein de la profession.

En m’engageant sur le chemin de la Naturopathie, j’étais bien consciente de ces facteurs et que mes méthodes et ma façon d’envisager la santé ne feraient pas forcément l’unanimité, et que parfois même je me verrai taxée de charlatanisme. Difficile à entendre ...

Je considère que ma mission première en tant que naturopathe est d'éveiller les consciences et de susciter l'envie de changement. La prise de conscience : le point de départ de la naturopathie.

Sans prise de conscience, rien n'est possible.

Dés lors que la personne a intégré que certains changements sont nécessaires, le travail peut commencer.

J'adore particulièrement travailler avec des gens novices qui initient justement leur prise de conscience et viennent chercher chez moi, les premiers conseils pour démarrer une vie plus saine.

Seulement, je ne suis pas de ceux qui leur dresseront des objectifs irréalisables sous prétexte que c'est "ce qu'il faut faire" pour avoir une meilleure santé.

Je pars du principe que personne n'est parfait et encore moins ceux qui prétendent l'être. Je pense que les habitudes se changent l'une après l'autre, si on souhaite qu'elles soient pérennes.

Voilà comment je conçois la naturopathie et les changements qu'elle engendre. Je refuse de culpabiliser les personnes qui me consultent et mes lecteurs, s'ils ne sont pas parfaits ou s'ils font encore beaucoup d'erreurs, ou bien encore s'ils ont du mal à se débarrasser de leurs addictions.

Mon objectif premier est de les accompagner vers une amélioration de leur bien-être,

certainement pas de les pousser vers un perfectionnisme malsain, où l'on ne peut plus rien faire, ni rien manger sous prétexte que ça n'est pas idéal pour notre santé.

Alors je sais que je ne me ferai pas que des copains en disant ça, mais je n'ai que faire des jugements des "bien-pensants" qui jeûnent 1 jour sur 2, mangent uniquement de la salades, des graines et des jus de légumes et méprisent tout ce qui n'est pas comme eux. Pour moi ils sont à côté de leurs pompes... (t'as vu je me remets à parler comme un charretier ! Chassez le naturel...) malgré tout, ils sont libres de faire comme bon leur semble....

Ce qui m'importe en tant que naturopathe, c'est que les gens comprennent le pourquoi du comment. Pourquoi il vaut mieux manger ci, pourquoi il vaut mieux faire comme ça, comment ça fonctionne dans leur organisme. Je pense réellement que c'est uniquement lorsqu'on a compris les tenants et les aboutissants qu'on peut agir efficacement et devenir acteur de sa santé et de son bien-être.

C'est pourquoi je m'attelle à vulgariser des notions de physiologie pour que chacun comprenne l'intérêt des méthodes que je lui propose.

Malgré tout, je t'en conjure, garde ton libre arbitre ! Garde la liberté de faire tes choix ! Garde ton sens critique et ne fais jamais les choses uniquement parce qu'on t'a dit de les faire... Mets toujours en doute ( de façon positive et constructive) ce qu'on te dit... Même ce que je te dis hein ! Explore, vérifie, développe, intéresse-toi, construis ton propre avis avec toutes les informations que tu glanes et avance.

Ne dénigre pas ceux qui ne pensent pas comme toi, prends simplement ce qui te semble être le plus juste.

J'ai plusieurs fois reçu dans mon cabinet des personnes qui avaient consulté d'autres naturopathes avant moi. Ils en étaient ressorti avec une réforme alimentaire contraignante et une liste de compléments alimentaires longue comme le bras... Pourtant, en les questionnant durant mon anamnèse, j'ai pu me rendre compte de 2 choses :

- ils n'avaient rien compris des raisons pour lesquelles ils prenaient ces compléments (leur avait-on réellement expliqué ?)

- ça n'avait pas l'air de les choquer de faire quelque chose de contraignant sans vraiment comprendre pourquoi, et je dirai même qu'au fond il semblaient même y trouver un certain plaisir. Comme si la réussite ne pouvait passer que par la frustration...

ça m'a réellement choquée ... Car ça allait à contresens de mes convictions...

Ne sois pas un pantin, un disciple sans jugeote ! Deviens acteur de ta santé !

A bientôt sur www.tanaturo.com

#naturopathie


Cet article t'a plu ? N'hésite pas à le partager en cliquant sur les icônes des réseaux sociaux ci dessous !

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010