Coronavirus ou comment faire flipper tout le monde

Mis à jour : mars 12


Depuis maintenant plusieurs semaines on entend parler de plus en plus régulièrement, à la télévision et sur le net du coronavirus, le fameux virus chinois. Et pour cause : le virus en question a colonisé des milliers de personnes et fait de nombreux morts.

Comment démêler le vrai du faux de toutes ces informations qui circulent, toutes plus alarmistes les unes que les autres, nous annonçant presque la fin imminente de l'humanité !

A quelles sources se fier, quelles mesures de prévention mettre en place ? Voyons ça ensemble.


Le coronavirus c'est quoi ?


Le coronavirus COVID-19 est un virus de la famille des cornavirus, découvert récemment (en décembre 2019) en Chine. Ce virus cause des pneumonies plus ou moins graves. L'épicentre de l'épidémie se trouve à Wuhan, une ville de 11 millions d'habitants en Chine. Les premiers cas ont été décelés parmi les habitants de Wuhan. Le marché aux fruits de mer de la ville semble être incriminé, cependant les 1ers cas dépistés n'étaient pas des personnes ayant fréquenté le marché en question. L'information n'est donc pas sûre.

Vraisemblablement, le virus a été transmis de l'animal à l'homme, peut-être au sein de ce marché. Il s'agirait peut-être d'une chauve-souris, information non véritablement confirmée.

Le virus se propage alors extrêmement rapidement.

Au cours du mois de décembre et du mois de janvier, la contamination de la ville de Wuhan et de la chine dans son ensemble avance à vitesse grand V, avec les implications que l'on sait...

Conséquence de la mondialisation et de la mobilité de la population mondiale : de nombreux pays déclarent désormais des cas de contamination, dont des pays d'Europe comme l'Italie, la Suisse, l'Allemagne, l'Espagne et la France.

Le coronavirus peut entraîner le décès de la personne infectée, mais pas dans n'importe quelles conditions ! La plupart des malades présentent des signes modérés. C'est lorsque la personne infectée, est une personne fragile et/ou âgée, présentant déjà d'autres pathologies que le cas peut s'aggraver : au même titre que la grippe saisonnière.

Le taux de mortalité estimé dans les débuts de l'épidémie chinoise a été fortement surestimé : les statistiques ayant été faites sur les personnes hospitalisées, alors que de nombreux patients infectés se trouvaient chez eux, car leur cas ne nécessitait pas d'hospitalisation.

Le taux actuel de mortalité est approximativement estimé à 0,5% (dixit Pr Eric Caumes, professeur du service maladie infectieuse de la Pitié Salpêtrière, le 28/02), chiffre qui peut encore évoluer. Pour comparaison, le taux de mortalité de la grippe saisonnière est estimé à 0,1%. On est donc loin des 15 % initialement annoncés au début de l'épidémie.



Coronavirus, entre information et intox :


Le problème actuel, presque plus grave que le virus en lui même, c'est la désinformation qui règne autour de cette épidémie ! Les informations fausses, les fake, les montages vont bon train, histoire d'effrayer la population et de la focaliser sur l'épidémie. Les articles racoleurs, aux titres "putes-à-clic" sont fréquents : comment ne pas profiter de l'occasion qui se présente là pour faire de l'affluence sur son site internet en racontant n'importe quoi : c'est navrant...

Règle N°1 : ne pas croire tout ce que tu lis sur internet.

La plupart des informations sont diffusées par des gens qui n'y connaissent rien. Garde ton bon sens, ton sang froid et ton libre arbitre.

C'est un peu comme quand il y a des grèves en France ayant pour conséquence une pénurie d'essence. Ce sont les gens effrayés et mal informés qui créent eux même la pénurie en affluant massivement vers les stations essence, créant ainsi une demande plus importante qu'à l'accoutumé. Les médias français adorent alarmer les gens. Chaque information efface la précédente : ainsi la tempête a effacé le débat sur la réforme des retraites, le coronavirus a effacé la tempête... et ainsi de suite...

Le virus existe bel et bien, et bien entendu il faut mettre en place des mesures de prévention adaptées afin de limiter son avancée.

Nul besoin de céder à la psychose, qui ne fait absolument pas avancer les choses, bien au contraire.

Le site d'information le plus sûr est sans aucun doute celui de l'OMS. Organisation Mondiale de la Santé.

Donc oublie cet article qui affirmait que la cocaïne soignait le coronavirus, ainsi que celui qui déclare que tu peux tuer ce virus à coup de sèche-cheveux, ou de neige ... (nan mais sérieux ...)


Le coronavirus, symptômes, incubation, et quarantaine


Les personnes porteuses du coronavirus peuvent tout à fait être asymptomatiques (c'est-à-dire : ne présentant aucun symptôme particulier), ou présentant des symptômes modérés.

Les symptômes sont très semblables à ceux d'une grippe. Je te rappelle que la France traverse actuellement son pic d'épidémie de grippe saisonnière (j'en sais quelque chose : je l'ai prise de plein fouet). Ainsi donc : une fièvre, une toux ne veulent pas forcément dire coronavirus ! C'est possible, mais pas certain!

Les symptômes principaux sont donc :

- Fièvre

- Fatigue

- Signes respiratoires : toux, sensation d'essoufflement, oppression/douleur thoracique

Ces symptômes sont donc les signes d'infection basiques. Ils peuvent s'avérer beaucoup plus graves lorsque la personne infectée est une personne fragile en mauvais état général, allant jusqu'à une détresse respiratoire aiguë, une insuffisance rénale aiguë, voire une défaillance multi-viscérale entraînant le décès.

Le temps d'incubation de la maladie peut aller de 6 à 14 jours. Certaines données émanant de Chine disent qu'un patient septuagénaire aurait déclaré les premiers signes 27 jours après le contact, et donc que la période d'incubation pourrait aller jusque là. Pour l'instant les directives de l'OMS n'ont pas évolué à ce sujet, et la période d'incubation est officiellement arrêtée à 14 jours maximum. Information à surveiller, donc.

La quarantaine, c'est à dire l'isolement des personnes contaminées ou des personnes-contact (ayant été en contact avec des personnes contaminées) est donc de 14 jours.

Il ne faut pas avoir peur de la quarantaine. C'est tout simplement une mesure de prévention efficace afin de protéger les autres de la contamination.


Coronavirus : traitement et vaccins :


A ce jour, il n'existe aucun traitement ou vaccin contre le coronavirus.

Comme pour toute infection virale : il faut laisser agir le temps, traiter les symptômes, isoler les personnes malades, mettre en place des mesures de prévention, renforcer son organisme pour qu'il lutte contre l'envahisseur et protéger l'entourage de la personne infectée.


Le coronavirus : mesures de prévention directes : se protéger et protéger les autres

Le lavage des mains :


C'est la règle la plus basique qui soit ! Et elle est valable dans tous les cas d'épidémie ! On se lave les mains correctement, régulièrement, avec du savon, jusqu'aux poignets, pendant au moins 20 secondes. Rien ne sert de dépouiller la pharmacie de ses SHA (solutions hydro-alcooliques). De toute façon : l'effet pénurie sera rapidement là ....Lave toi les mains au savon doux et à bon escient.

Ne touche pas à tout si tu n'en as pas la nécessité : dans les lieux publics, les rambardes d'escaliers, les poignées de portes etc... Ouvre les portes publiques en les poussant avec l'épaule ou le pied, si elles ont une clanche : utilise ton coude.

Évite de te toucher les yeux, le visage, de mettre les mains à la bouche etc...

Et lave toi les mains dès que tu en as l'occasion.


Eviter les contacts trop proches avec les autres :


On évite les bises à tout-va en ce moment ! Un bonjour fera très bien l'affaire ! Pour l'anecdote : je fais partie des gens qui ne font la bise à quasiment personne quand j'arrive sur mon lieux de travail à l'hôpital, contrairement à 90 % de mes collègues. Habituellement je sais qu'ils trouvent ça chelou... mais à ce jour, je pense qu'ils m'en remercient : sinon l'ensemble de mon équipe aurait choppé la grippe de maboule que je me suis tapé, quand j'étais en incubation....


Tousser, moucher :


Si tu tousses, fais le dans le pli de ton coude, et pas dans tes mains. (Parce qu'après tu vas tout toucher avec tes mains et coller tes miasmes partout)

Si tu te mouches, fais le dans un mouchoir jetable, que tu jetteras immédiatement dans une poubelle, puis tu te laves les mains.


Ne joue pas les héros si tu es malade :


Si des premiers signes apparaissent, ne joue pas les héros du style " Moi, rien ne m'arrête ! Ce n'est pas une petite fièvre qui va m’empêcher d'aller travailler".

Si tu as des symptômes (qu'ils soient du coronavirus ou de la grippe, ou de tout autre virus), en t'isolant : tu protèges tout le monde de la contamination.

Comme on me l'a fait remarquer : la consigne gouvernementale est d'appeler le 15, afin d'avoir à faire à une équipe qui sera prête à recevoir un patient infecté. Celle de l'OMS est de consulter un médecin sans plus de précision.

Ce qui me dérange avec le fait d'appeler le 15, c'est qu'on va avoir des milliers d'appels injustifiés, pour des rhumes etc... Les gens ne seront pas à même de juger s'il s'agit bien d'un coronavirus, ou d'une grippe, ou d'un rhume... Tout ça dans un contexte de galère sans précédent au sein de l'hôpital public ( manque de moyens et de personnels...)

De plus le fait d'être infecté par la coronavirus ne veut absolument pas dire que l'hospitalisation soit nécessaire (en terme de gravité). On l'a dit : de nombreuses personnes présentent des signes modérés, voir pas de symptômes. Ramener le coronavirus à l'hôpital, c'est exposer une population de gens fragiles au risque de contamination alors que ce sont eux les plus exposés au risque de forme grave....

Alors clairement : il faut faire la part des choses et garder son bon sens. Si tu as voyagé entre décembre et aujourd'hui, ou que tu as côtoyé quelqu'un qui a voyagé, et que tu as des signes respiratoires avérés : fais le 15.


Si ça n'est pas le cas, moi je pense qu'il faut aller chez le médecin traitant en suivant toutes les mesures préventives : la personne qui est malade porte un masque pour protéger les autres, tu restes à distance des gens, pas de bises, pas de serrage de main, et tu ne sors pas dans les lieux publiques.

Donc tu vas consulter ton médecin traitant (Ne vas pas embouteiller les urgences ! Ton médecin traitant décidera de la meilleure conduite à tenir pour toi, c'est son rôle) et ensuite tu restes chez toi et tu te soignes. Tu évites les visites et les contacts et c'est ainsi que tu protégeras tous ceux que tu n'auras pas rencontrés.


Booster son système immunitaire pour éviter le coronavirus... et les autres !


Un système immunitaire fort et le virus ne passera pas par toi ! En ce moment une petite cure de vitamines, minéraux et oligo-éléments est toute indiquée ! Je te conseille de choisir un complexe de vitamines et minéraux d'origine naturelle bien entendu.

Veille avoir une alimentation variée, riche en vitamines et minéraux également, en consommant beaucoup de fruits et légumes.

Pour savoir comment booster ton système immunitaire : n'hésite pas à lire cet article :

L'hiver arrive : as-tu boosté ton système immunitaire ?


Le port d'un masque :


Le port d'un masque n'a d'intérêt que :

- si tu es en bonne santé et que tu es en contact avec un malade.

- si tu es malade, pour protéger ton entourage.


Donc inutile (une fois de plus) d'aller dévaliser la pharmacie si tu n'es pas dans ces 2 cas ! En créant la pénurie, tu prives les personnes qui en ont réellement besoin (et qui sont donc dans un de ces 2 cas de figure) de leur approvisionnement.

Et très clairement, perso, je crains même la pénurie de masque à l'hôpital (à cause de la rupture de stock des fournisseurs), et là on sera bien dans la merde ! Parce que les masques, on ne s'en sert pas seulement pour le coronavirus! On s'en sert pour les soins et la chirurgie ! Bref... ne parlons pas de malheur..

Sache que les masques lambda, chirurgicaux, ne filtrent que dans un sens : ils retiennent les miasmes de celui qui les porte.

Seuls les masques FFP2 (masques canard) filtrent l'air ambiant pour celui qui le porte.... Donc rien ne sert de porter un masque chirurgical pour se promener dans la rue si tu n'es pas malade ... ça servira juste à gâcher des masques, alors que ceux qui sont malades en auront besoin pour protéger leur entourage...


Lorsque tu mets ton masque : fais le avec des mains propres, évite de le toucher à tout bout de champs, change le régulièrement, et jette le immédiatement dans une poubelle, puis lave toi les mains.


Coronavirus : les huiles essentielles à la rescousse !


Dans le but de purifier les pièces, tu peux diffuser plusieurs fois par jour de l'huile essentielle de ravintsara (antiviral par excellence) et de l'huile essentielle de niaouli.

Au bureau, à la maison, elles te permettront de purifier l'air ambiant.

Assure-toi que personne n'a de contre indication à leur utilisation.

Si tu n'as pas de diffuseur, tu peux tout à fait mettre une goutte sur un mouchoir et le respirer 10 mn, plusieurs fois par jour : ça te protégera au moins toi.

Pour en savoir plus sur ces 2 huiles essentielles, tu peux lire ces 2 articles les concernant :

Huile essentielle de ravintsara

Huile essentielle de niaouli

Enfin pour savoir en détail comment se prémunir des virus cet hiver il y a aussi mon petit bouquin :

Clique sur l'image pour accéder : version papier ou version numérique



Enfin et surtout : protégeons les personnes fragiles ! Protégeons nos anciens car ce sont eux qui sont les plus susceptibles de faire des formes graves de la maladie.


Allez viens, on va le niquer ce putain de virus !


N'hésite pas à partager cet article sur les réseaux sociaux en cliquant sur les icônes au bas de l'article.


Le dernier article concernant le coronavirus ( plus récent), est disponible ici :

Coronavirus : ne pas avoir peur, mais être conscient et agir


A bientôt sur www.tanaturo.com

0 vue

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010