Pourquoi je ne suis pas vaccinée contre la covid-19

Dernière mise à jour : 8 déc. 2021

Point de vue d'une naturopathe libre sur la vaccination ARNmessager contre la covid-19.


vaccination

 

Vaste sujet trés épineux qu'est celui de la vaccination à ARNmessager contre la covid-19. Il y a les pour, les contre... Laisse moi te donner mon avis de naturopathe qui n'a pas l'habitude de se cacher derrière des faux-semblants.


Mon objectif ici n'est pas de convaincre quiconque, juste de donner mon positionnement sur le sujet pour 2 raisons :

  • Parce que je considère que pour se faire son propre avis, on doit écouter celui des autres

  • Et parce que c'est souvent qu'on me questionne sur des sujets divers et variés.

Toi qui lit régulièrement TaNaturo, peut-être que ça t'intéresse de savoir ce que j'en pense en tant que naturopathe (et ex-infirmière).


J'attire bien ton attention sur le fait que ce que je vais écrire ici n'engage que moi, et ne constitue en rien un conseil en ce qui concerne la vaccination : ça n'est ni plus ni moins que mon avis de citoyenne sur le sujet.


Je t'invite à garder ton libre-arbitre sur ce sujet là, comme sur tous les autres, comme je me plais souvent à le dire, car je crois qu'il est essentiel de toujours se questionner à bon escient, de peser le pour et le contre, pour faire ses propres choix.


La covid-19...

Sache que je ne fais pas partie de ceux qui nient la pandémie. J'ai pu voir lorsque je travaillais encore à l'hôpital, les lits occupés par les patients atteints de la covid-19 et les décès.

Des faits qui, somme toute, étaient réels, même si force est de constater que mon petit hôpital de proximité n'a pas été "submergé" par la vague de patients que nous attendions avec angoisse.

Il y a eu des patients, oui, il y a eu des réorganisations de services oui, dans le but des les accueillir en limitant au maximum le risque de contamination des autres patients.

Peut-être est-ce parce que mon hôpital était petit et sans service de réanimation (seulement un service de surveillance continue) que nous n'avons jamais vu de file d'attente devant l'entrée dédiée à l'accueil des personnes suspectées d'être atteintes... Difficile à dire...


Chaque jour, je regarde les chiffres, cartes et données gouvernementales concernant la pandémie en France. Ces chiffres sont consultables par tous.


Je t'invite à regarder plus particulièrement les chiffres par région pour celle qui te concerne, et particulièrement les courbes et les cartes qui sont bien plus parlantes que les pourcentages mis en avant sur le site.


Je te donne un exemple pour la journée du 9 août 2021, dans le Grand Est qui est ma région .

Nombre de nouvelles hospitalisations : 25

Nombre de nouvelles entrées en soins critiques : 7

...

Sur tout le Grand Est, soit plus de 5,5 millions d'habitants....


J'avoue qu'à regarder ces chiffres (qui sont ceux du gouvernement) on se demande où est la "vague"...


Par contre, le nombre de nouveaux cas quotidiens est de 1006 dans le Grand Est au jour du 6/08/21 (dernière mise à jour) ... On assiste donc bien là en regardant la courbe , à une "vague".


En revanche, les chiffres des Bouches du Rhône sont forcément plus élevés : on est en Août et le tourisme implique une densité de population bien plus forte...


Ainsi donc, dans le Grand-Est, les contaminations par le virus de la COVID-19 sont toujours bien présentes et en augmentation, mais les hospitalisations restent faibles...

Comment expliquer ça ? Tout simplement parce que les personnes âgées et présentant des comorbidités ont été vaccinées : ainsi donc les formes graves de la COVID-19 sont évitées, et c'est bien comme ça qu'on nous a vendu le fameux vaccin, d'ailleurs...

Le vaccin semble donc efficace pour limiter les formes graves de la covid-19 et donc les hospitalisations.


Pourtant la télévision, la radio, les grands médias écrits populaires continuent de nous assommer de leurs titres alarmistes ... Je trouve ça étrange...

Le vaccin (on parle là uniquement de son efficacité contre la COVID-19) semble faire le job pour l'instant, malgré les variants émergents...


Qu'on nous encourage à continuer de faire attention me paraît sensé.


Au lieu de ça (à moins d'un an des élections présidentielles, donnée non négligeable selon moi), les médias, le gouvernement montent les français les uns contre les autres, les forçant à se vacciner contre leur gré, et les punissant sévèrement en cas de refus, ce qui clairement est une obligation vaccinale déguisée...

Rares seront ceux qui pourront se permettre de rester non-vacciné, si c'est leur choix, compte tenu des restrictions mises en place, tant au niveau de la vie quotidienne, que professionnelle.


Je reviendrai par la suite sur mon opinion concernant le pass sanitaire...


Le vaccin à ARNmessager

Ce qui m'échappe complètement, c'est le fait que les gens ne s'intéressent pas plus à ce qu'on leur met dans le bras...

La plupart des gens ne savent pas ce qu'est l'ARNmessager, ils veulent juste croire, dans ce climat de peur, qu'on leur a trouvé une solution efficace contre la COVID-19, ce que je peux comprendre, mais un brin de curiosité serait quand même la bienvenue...


Pour éclairer ta lanterne, voilà (très schématiquement) ce qu'est un ARNmessager et comment il fonctionne... L'explication est grossière afin de la rendre accessible à tous.


Dans chaque cellule de ton corps possédant un noyau, réside ton ADN. Dans ce noyau, se trouvent tes chromosomes. Si l'on dépliait ces chromosomes, jusqu'à leur plus simple forme, on trouverait ton ADN sous forme de molécules en double hélice. Autrement dit : un chromosome est constitué d'ADN en énorme quantité soigneusement replié.


Cet ADN, c'est la recette originale du TOI. Autrement dit, tout en toi, chaque cellule de chaque organe a été fabriquée en suivant cette recette originale dictée par ton ADN.


Cependant, cette recette est très précieuse, et elle est gardée aussi jalousement que la recette du coca ou celle du nutella, si tu vois ce que je veux dire ! ( Un brin d'humour ne fait pas de mal en ces tristes circonstances...)

Donc la recette originale (l'ADN) n'est jamais fournie telle quelle aux ribosomes (les ouvriers chargés de réaliser la recette pour fabriquer une protéine), car toute modification de l'ADN engendrerait une modification du TOI ! Ce serait donc trop risqué de fournir la recette originale pour fabriquer des protéines (qui sont tout bonnement les briques de constructions de ton organisme)

Donc le noyau en fait des copies partielles : les ARNmessager, et les fait sortir du noyau pour les envoyer aux ribosomes qui se chargeront de fabriquer la protéine correspondant à ce morceau de recette.

L'ARNmessager est lui, une molécule en simple hélice.


Donc tous les jours, dans ton corps, il y a des copies de ton ADN qui sont fabriquées pour servir à faire des protéines, qui seront les briques de construction de ton organisme, et qui serviront au renouvellement cellulaire etc...


Comment les vaccins habituels fonctionnent-ils ?

Les vaccins, que nous appelleront ici "traditionnels", fonctionnent comme suit : on injecte un virus "inactivé" à la personne. Ce virus a été modifié pour ne pas te rendre malade.

Par contre, il va rencontrer ton système immunitaire. Celui-ci va l'identifier comme quelque chose de connu ou non. Lorsque le micro-organisme est non-connu par ton système immunitaire, il va, en quelques sortes, l'archiver et fabriquer des anticorps pour le combattre. Le jour où ton système immunitaire le rencontrera à nouveau : il le reconnaitra et sera capable de le combattre en lui envoyant les anticorps dédiés.


C'est ainsi que fonctionnent les vaccins habituels.


Comment le vaccin ARNmessager fonctionne t-il ?

Le SARS-Cov-2 est un virus à ARN enveloppé, ce qui lui confère un lourd potentiel de mutation.


Dans le cas du vaccin à ARNmessager, la procédure est différente. On injecte de l'ARNmessager de virus en toi.

Autrement dit une molécule qui appartient au patrimoine génétique du virus, si je peux m'exprimer ainsi... Donc quelque chose qui t'es étranger, qui n'est pas humain, et qui n'est pas inactivé.

Donc ton corps, va (sans le savoir) fabriquer de la protéine de virus : la fameuse protéine spike, à partir de cet ARNmessager qu'il pense être une copie de recette originale du TOI.

Car clairement, dans la nature, il ne peut normalement pas en être autrement...


A ce stade, ton corps qui pense, comme d'habitude, utiliser une copie de TA recette originale pour fabriquer une protéine qui est sensé être la tienne, va en fait fabriquer de la protéine virale à gogo.

Ce fait explique pourquoi il y a tant d'effet secondaires à la vaccination : la protéine virale est fabriquée en toi, c'est (entre autre) elle qui rend malade quand tu es normalement infecté par le virus, donc là aussi, tu te retrouves mal en point, puisque tu as une quantité non négligeable de protéine spike dans ton corps...

Là, de la même façon que pour le vaccin traditionnel, le système immunitaire rencontre la protéine, l'archive, fabrique des anticorps et pourra la combattre avec ses fameux anticorps le jour où il la rencontrera à nouveau.


Donc en soi, le système n'est pas dénué de sens...


Qu'est ce qui pose problème avec ce vaccin ?

Donc comme tu as pu le comprendre, l'élaboration de ce vaccin, c'est de la haute voltige de manipulation génétique...

Même si je peux concevoir (en encore) que cette technologie puisse être prometteuse dans le futur, pour soigner de nombreuses maladies, elle n'en reste pas moins aujourd'hui à un stade complètement expérimental, surtout dans le contexte actuel, où la vaccination avec ce produit est MONDIALE.

Les scientifiques nous assurent que l'ARNmessager ne peut en aucun cas interagir avec notre propre ADN (permettez moi d'en douter, c'est pas avec le peu de recul qu'on a, qu'on peut savoir si à long terme l'injection d'ARNmessager n'a pas un impact sur notre propre génome)

Auquel cas, qui peut savoir les conséquences sur l'ensemble de l'organisme ? A ce stade... Personne...


La vaccination à ARNmessager n'est pas complètement nouvelle certes, puisque cette technologie a également servi dans le cadre du virus Ebola (mais pas à l'identique).

Mais concrètement, la covid-19 ne joue pas dans la même cours qu'Ebola pour 2 raisons :

  • La COVID-19 est beaucoup plus répandue

  • La mortalité de la covid-19 (environ 1%) n'a rien à voir avec celle d'Ebola (50 %)

NB : tu remarqueras comme il est difficile de trouver un chiffre de mortalité de la COVID-19, qui sévit pourtant depuis presque 2 ans.... Ce qui est sûr, c'est que le chiffre de 1% est global et qu'il va crescendo en fonction de l'âge (jusqu'à 17 % de mortalité pour les personnes de plus de 90 ans, ce qui n'est pas rien, j'en conviens...)

Donc clairement, un vaccin qui devrait plutôt porter le nom "d'expérience pharmaceutique" a été élaboré à la hâte, zappant tous les protocoles de sécurité incombant à toute élaboration d'un médicament, pour gagner du temps, et ce, avec l'aval des gouvernements. Soit... L'urgence sanitaire le nécessitait ...


Mon avis sur la question de ce vaccin est le suivant : je pense sincèrement que chacun doit peser le pour et le contre dans sa balance bénéfice / risque personnelle.

Autrement dit, chacun devrait pouvoir se poser la question suivante :

est ce que j'ai plus de risque de mourir de la COVID-19, ou même juste de faire une forme grave nécessitant une hospitalisation en n'étant pas vacciné, ou est ce que j'ai plus de chance de développer un problème d'ici quelques années (immunitaire, cancéreux, neurologique...) avec un vaccin élaboré très rapidement, sans test de sécurité valable, et sans recul sur la technologie employée ?


Je crois que chacun est en droit de se poser la question et de se positionner en fonction de la réponse !


Donc, selon moi : les personnes âgées de plus de 70 ans et les personnes ayant des comorbidités et facteurs de risque (autres maladie, obésité, diabète, problème cardiovasculaire, problème pulmonaire ...) ont tout intérêt à miser sur ce vaccin car en effet ils ont bien plus de chances de développer une forme grave...


D'ailleurs c'est ce qui explique les chiffres exposés plus haut : le vaccin est assez efficace contre la covid-19 et évite les formes graves et les hospitalisations.


Mais qu'en est-il des autres ?? Ne sont-ils pas en droit de se demander si le jeu en vaut la chandelle ?

Bien entendu, à la télé chaque jour, on t'explique que parfois des patients jeunes sont en réanimation à cause de la COVID-19. Certes...

Mais ce sont des cas isolés qui sont mis en avant dans le simple but de pousser les gens à la vaccination.

Des patients jeunes faisant des formes graves de maladie à un âge inhabituel, ça existe pour toutes les maladies : donc les infarctus à moins de 40 ans, oui ça arrive, les cancers colorectaux à 35 ans, oui ça arrive... Mais ces personnes ne sont pas la majorité, ils sont des cas atypiques.


Se vacciner : est-ce protéger les autres ?

Ne sommes-nous pas en train de tout mélanger ? (grâce à la télé bien sûr...)


Les gestes barrières (qui sont en fait une conduite à tenir face à n'importe quel virus et qui ne sont pas nouveaux ... J'en veux pour preuve : ils sont détaillés dans mon livre "Je me débarrasse de ma crève naturellement" qui date de l'automne 2019, soit bien avant le covid...) permettent de ne pas distribuer ses miasmes ... Donc en effet ils protègent les autres ...


Par contre le vaccin ne vous protège que vous-même ! Pour comparaison, lorsque vous êtes en voiture : si la personne côté passager ne porte pas de ceinture de sécurité, elle ne vous mets absolument pas en danger, vous qui êtes conducteur et qui portez votre ceinture !

La personne vaccinée se protège elle-même.


La personne non-vaccinée, quant à elle, ne met pas en danger les autres, elle se met en danger elle-même et en assume les conséquences...

Si la personne non vaccinée se contamine, elle ne représenta pas un danger pour les personnes vaccinées puisque le vaccin semble assez efficace contre les formes graves...


Par contre, si la personne vaccinée se contamine, qu'elle soit symptomatique ou non, (parce que oui ce cas de figure est possible, et ça, la télé n'en parle étrangement pas beaucoup) c'est elle qui représente un danger pour la personne non-vaccinée ...


Tout ça n'est que déduction simple quand on connait le fonctionnement normal de tout virus...


Alors pointer du doigt les non vaccinés comme des dangers publics est aberrant, des irresponsables qui ne pensent qu'à eux-même : c'est n'avoir rien compris à tout ça ...


Ce qui est sûr : c'est que le non vacciné devra toujours être prudent : éviter de se coller aux gens, éviter les bises, porter son masque en cas de proximité forcée etc...


Pourquoi je ne me suis pas faite vaccinée

J'ai eu plusieurs fois l'occasion dès janvier quand je travaillais encore à l'hôpital, mais j'ai refusé...

Pour les raisons suivantes : je ne vais pas faire de mystère :

- Je n'ai que 40 ans

- Je n'ai aucun facteur de risque ou comorbidité

- Je sais appliquer les gestes barrière à bon escient (je suis quand même infirmière de bloc opératoire à la base, donc l'hygiène et limiter le risque de contamination, je connais bien...)

- Je n'ai pas confiance en ce vaccin qui manque selon moi de tests et d'études (VALABLES) pas pour son efficacité mais pour les risques encourus sur le long terme.

- Je ne mange déjà pas d'OGM, ça n'est pas pour me faire injecter de l'ARNmessager ! Même si ça n'est pas la même chose j'en conviens...


Par contre ...

- J'ai une maladie auto-immune depuis 3 ans : une arthrite réactionnelle (maladie de la famille des spondylarthrites) dont le risque de récidive est d'environ 30 à 40 %. J'ai fait une énorme crise qui a duré 8 mois en 2018 et qui m'a empéché de marcher pendant plusieurs semaines et m'a fait boiter pendant des mois . Des mois de douleurs dans les 2 genoux et la cheville gauche, avec des articulations grosses comme des patates.... Je ne veux pas revivre ça. Depuis ces 3 ans, je mets tout en oeuvre pour préserver mon système immunitaire de toute réaction exacerbée comme celle-ci, grâce à mes méthodes naturelles, et pour l'instant j'y réussis... Je ne veux pas mettre en péril tout ça et provoquer une nouvelle, voire des nouvelles crises, en bouleversant mon système immunitaire...


Alors je crois que pour mon cas : le jeu n'en vaut pas la chandelle.... En tout cas, pas comme ça....


J'attends patiemment le vaccin traditionnel contre la COVID-19 qui devrait sortir en décembre, et c'est le seul que j'accepterai peut-être qu'on m'injecte. On verra comment les choses se présentent à ce moment là, parce qu'une seule chose est sûre : rien n'est prévisible avec cette pandémie et ceux qui font des plans sur la comète se plantent à chaque fois, qui qu'ils soient (spécialistes, scientifiques etc...)


Mon avis sur la pass sanitaire

Donc là on en arrive au chapitre qui me fait sortir de mes gonds...

Je ne peux pas admettre qu'on monte les gens les uns contre les autres comme c'est en train de se passer grâce aux médias Mainstream, à coup d'amalgames navrants...


Je suis complètement désespérée de voir la violence et la haine que déchaîne cette situation. N'oubliez pas cette règle de base : pendant que "vous vous tapez sur la gueule entre vous", vous le laissez tranquille... (le gouvernement) .


Je suis également désespérée de voir qu'on ne peux plus avoir le choix de se poser la fameuse question : "est ce que j'ai plus de risque..."


Je suis atterrée de voir que le pass sanitaire limite l'accès au soins !!!


ça me rend folle qu'on mette une carotte sous le nez des gens avec le fameux "Retrouvez votre liberté, retrouvez votre vie d'avant en vous vaccinant" . C'est tout simplement faux ! La vie ne sera plus jamais la même, et mon avis c'est que votre liberté on l'a acheté en vous mettant cette carotte sous le nez...


ça me dégoûte qu'on ne donne jamais la parole aux gens comme moi : qui ne sont pas anti-vax, ni extremistes, mais qu'on met tous dans le même sac, (avec les gilets jaunes...allons-y gaiement), alors que chaque personne non vaccinée a de bonnes raisons qui lui sont propres et qui n'engagent qu'elle.


ça me fait vomir qu'on punisse les soignants non vaccinés : durant la première vague, quiconque, parmi les soignants, qui tenait encore debout devait aller bosser, contaminé ou non !!!! Vous avez été soigné par des gens, eux-même malades, qui sont restés par pure conscience professionnelle !!! Et maintenant on leur crache dessus ???? Maintenant ça n'est pas qu'ils soient contaminés le problème, c'est qu'ils puissent potentiellement l'être ... On croit réver !


Bref ... J'ai la chance, de ne plus avoir de patron, ni de hiérarchie... Je me fiche de ne pas pouvoir aller au restaurant... J'irai me fournir en nourriture à emporter si j'ai envie d'un resto .

Je me fiche des grands centres commerciaux ! Je n'y allais pas de toute façon.


Je me fiche des bars , je n'y allais que peu, et je trouve des alternatives : d'ailleurs demain, avec ma pote (qui elle a choisi de se vacciner, c'est son droit) on va aller se boire un apéro, pas dans un bar puisque je n'en ai plus le droit, mais avec une couverture et 2 bières dans un charmant petit coin dans la nature prés de la Moselle, et on sera tout aussi bien !


Et si un jour je veux aller à un concert, je ferai mon test pour pouvoir m'adonner à ma passion, même s'il est payant, parce que je ne vendrai pas ma liberté.


Mais je ne peux que constater, impuissante, que les gens comme moi, qui auront le luxe de pouvoir encore choisir malgré tout, seront très rares...


Je ne te dis pas ici de te vacciner ou de ne pas le faire, je t'invite à peser le pour et le contre, à ne pas te laisser acheter par le lobbying pharmaceutique qui ne laissera le choix à personne, à garder ton libre arbitre et à faire tes choix en toute conscience.


De mon côté, je ne fustige pas les vaccinés, ils ont fait leur choix et c'est leur droit, alors j'aimerai moi aussi pouvoir faire le mien.


Voilà... Vous pouvez me jeter des cailloux ou ce que vous voulez, moi je n'agresse pas les gens qui ont un avis différent du mien. Je les écoute.


A bientôt sur TaNaturo.com


#vaccination #COVID19