Mieux dormir grâce à la naturopathie

Mis à jour : avr. 14


Mieux dormir naturellement avec la naturopathie

Hello les naturos ! Aujourd'hui on discute d'une fonction vitale hyper importante et bien souvent sacrifiée sur l'hôtel de nos vies stressées, speedées et débordées , à savoir le sommeil !

En effet, nous vivons une époque à la limite de l’aberration en terme d'hygiène vitale. Notre façon de nous alimenter en fait partie, et de nombreuses personnes commencent à en prendre conscience et modifient les habitudes alimentaires.

Par contre, en ce qui concerne le sommeil : la plupart d'entre nous en sont encore à un point d'inconscience totale en ce qui concerne l'importance d'un sommeil qualitatif et quantitatif suffisant.

Autrement dit : on est tous pareils ! On bosse comme des maboules, on ne rentre pas tôt à la maison, et le soir on traîne devant la télé ou autre jusqu'à point d'heure parce que sinon on aurait l'impression de ne faire que bosser et dormir... Et aprés on compte sur le week-end pour rattraper le sommeil en retard en flemmardant généreusement le dimanche matin dans le plumard. Tu parles d'une vie, toi !

Ne devrait-on pas se sortir de ce merdier ? Sûrement ! Mais ça n'est pas le sujet d'aujourd'hui ...

Aujourd'hui on se contentera d'éveiller les consciences à propos de l'importance du sommeil, et surtout d'apporter quelques réponses naturelles pour améliorer la qualité et la quantité de repos nocturne grâce à la naturopathie.


Dans un précédent article je t'avais proposé quelques astuces naturelles pour t'aider à t'endormir. Mais nous n'étions pas allés plus loin. Aujourd'hui, on creuse un peu plus profondément dans les fondements des troubles du sommeil, et on s'attaque à la ou les causes du problème : car c'est ça la naturopathie.


A lire aussi : Bref... J'arrive pas à dormir !


Le sommeil : c'est quoi ? Ça sert à quoi ?

Tout le monde dort ! Et on a vraiment l'impression que le sommeil est une fonction basique qui ne nécessite pas plus d'explication... On dort pour quoi ? Pour se reposer bien sûr ! Oui ! Mais encore ?

Pendant le sommeil, ton corps et ton esprit se mettent en mode veille. Il y a une perte de conscience temporaire, mais pas de perte de sensibilité. Autrement dit : si je te jette un saut d'eau, ça va te réveiller.

Le sommeil est donc opposé par définition à l'état d'éveil.


Le rythme circadien


Le sommeil et le rythme circadien

Le rythme circadien est un rythme biologique qui regroupe les processus cycliques systémiques échelonné sur 24h, et le sommeil en est une phase importante car c'est l'alternance de périodes de veille et de sommeil qui donne le ton de ce concept.

Ce rythme de 24h est produit de façon naturelle et endogène par ce qu'on appelle l'horloge biologique.

Ce concept regroupe donc de nombreuses fonctions selon un tempo redondant : les pics hormonaux, la productions d'urine et de selles, la température corporelle, le métabolisme cellulaire, la circulation sanguine.... bref .... Autant te dire qu'à peu prés tout est fondé sur ça, et donc que l'essentiel de notre équilibre repose donc sur l'alternance équilibrée de veille et de sommeil.

Donc tu l'as compris : si tu ne dors pas suffisamment ou mal, c'est le début des emmerdes pour ton corps physique, mais aussi pour ton état psychologique, et ça on l'oublie trop souvent.


Rôle du sommeil

Le sommeil est un temps de repos de l'organisme, certes, mais aussi et surtout un temps dédié au nettoyage et à la régénération du corps.

C'est pendant que tu ronfles aussi fort qu'une tondeuse à gazon que ton corps se débarrasse de ses acides accumulés, dus à ton métabolisme, mais aussi à ton environnement, que tes cellules se reconstruisent, que tu grandis si tu n'as pas finis ta croissance etc... ( Blague à part, si tu ronfles vraiment comme un moteur 4 temps, il y a peu de chances pour que ton sommeil soit réparateur.... Je dis ça, je dis rien...)


Ton corps fait donc ce qu'on appelle de l'anabolisme : c'est à dire de la construction , traduite par une augmentation de la synthèse des protéines et de la division cellulaire nocturne.