Etudiant naturo : Les 10 commandements du bon naturopathe


Etre naturopathe c'est se positionner en tant que praticien. Bien sûr, il y a les préceptes que l'école t'apprendra, et puis il y a ceux dont on ne parle pas vraiment, parce qu'on considère qu'ils coulent de source ou parce qu'on refuse tout simplement de les voir... et pourtant...


Tu ne te prendras pas pour un médecin


On le dit, on le redit : tu n'es pas médecin ! Ne cherches jamais à tenter d'établir un diagnostic médical : tu n'en as ni le droit, ni les compétences . Si tu veux qu'on te prenne au sérieux et que la communauté médicale t'accepte (et ça n'est pas toujours une mince affaire) : reste à ta place et fais ce pour quoi tu a été formé : des bilans de vitalité.

Il est parfois tentant de céder aux demandes de certains consultants : "J'ai mal là, j'ai ci, j'ai ça : j'ai quoi ??" Tu auras peut-être une petite idée sur la question ... Mais tu ne peux décemment pas établir un quelconque diagnostic, et surtout ça n'est pas ton rôle ! Un médecin établit un diagnostic avec ses connaissances bien sûr (établies sur 9 à 15 ans d'études), mais aussi en s'appuyant sur des examens complémentaires qui corroboreront ses suspicions. Et tu n'as accès à aucun de ces outils (uniquement si les examens ont déjà été prescrits et réalisés, et que ton consultant arrive avec, ce qui voudrait donc dire, que son diagnostic, il l'a déjà...)

Quand on en discute ça paraît évident pour tout le monde.... Pourtant, c'est tous les jours qu'on voit des naturos faire des pseudo-diagnostics, basés sur du vent qui plus est, et sur les réseaux sociaux (ça c'est le pompon)

Ta fonction a tout autant d'intérêt et de valeur, pourquoi voudrais-tu t'en trouver une autre ?

A chacun son rôle !


Tu garderas la tête froide


Il y a deux type de consultants qui franchiront la porte de ton cabinet : les suspicieux, qui te mettront à l'épreuve, à qui il faudra montrer que tu as les épaules et les compétences pour lesquelles tu a été certifié, et puis ceux qui te donneront le bon Dieu sans confession.

Face à ces derniers : surtout garde la tête froide. La position de praticien, de celui qui va accompagner, peut te donner un certain "pouvoir" sur les gens. Il est bien entendu hors de question de s'en servir comme tel. Ne laisse pas le fait que certains boivent tes paroles, te monter à la tête et reste humble.

Tu n'as pas la science infuse. Ton rôle c'est aussi d'ouvrir l'esprit de ton consultant pour qu'il puisse se faire sa propre opinion, sans s’exécuter à tes paroles comme un mouton de Panurge, mais plutôt en ayant toutes les clés pour se prendre en main.


Tu expliqueras tout à ton consultant


Le rôle éducatif du naturopathe fait partie intégrante du métier. Tu dois expliquer, vulgariser, pour que ton interlocuteur comprenne exactement de quoi il en retourne.

Il n'est pas acceptable de donner des conseils sans explications claires sur les tenants et les aboutissants. Mets toi à sa portée pour qu'il intègre les grands principes de fonctionnement de son propre organisme. Le but n'est pas que tu l'assistes ad vitam eternam, mais bien qu'il finisse par prendre son envol seul.


Tu n'iras pas contre un traitement médical déjà établi


"Primum non nocere" j'imagine que ça te parle, bien sûr. Tu auras des consultants qui n'ont pas de pathologie établie, mais peut être juste quelques inconforts du quotidien ou qui veulent simplement optimiser leur santé. D'autres au contraire, présenteront des pathologies avérées et seront déjà sous traitement médicamenteux. L'objectif ultime sera d'accompagner ce qui a déjà été mis en place par la communauté médicale, et non de le remplacer. L'utilisation de plantes, d'huiles essentielles et de compléments alimentaires de façon générale peut interférer avec le traitement en cours. Il te faudra donc être très prudent. La palette d'outils naturopathiques est suffisamment large pour que tu trouves ceux qui accompagneront efficacement ton client vers un équilibre plus stable. En aucun cas, tu ne peux proposer de remplacer ce qui a déjà été mis en place par des médecins, quel que soit ton avis sur la question. On en revient toujours à la même chose : chacun reste à sa place : le but est d'accompagner le consultant sur le chemin du bien être.


Tu ne péteras pas plus haut que ton cul


C'est joliment imagé n'est-ce pas ? Et tellement fréquent... Ce que j'ai pu constater, pendant mes études, mais aussi par la suite, c'est qu'au fur et à mesure que les connaissances s'étoffent et que certains étudiants commencent à maîtriser leur discipline, les chevilles enflent et les têtes aussi... Ça m'a parfois même estomaquée à la fin de mon cursus, lorsque j'ai pu rencontrer des étudiants d'autres promotions, d'autres centres, d'autres écoles...

La connaissance ne t'a pas offert la science infuse : fais preuve d'humilité, et garde toi de tout dédain envers quiconque, les consultants, les confrères, les praticiens d'autres disciplines. Accepte que tout le monde ne pense pas comme toi, et qui que tu sois, qui que tu deviennes, ne regarde pas de haut les étudiants qui sont dans les promotions derrière toi.

Alors c'est rigolo, ce genre d'attitude n'émane bien souvent que de ceux qui n'ont que les mots #bienveillance et #namaste à la bouche et qui sortent les accords toltèques à tout bout de champ, et font pourtant tout le contraire... (je ne vais pas me faire que des potes en disant ça... une fois de plus ...haha !) Bien évidemment je ne dis pas que c'est le cas de tous, il ne faut pas généraliser, mais c'est un fait que j'ai souvent constaté...


Tu garderas ton intégrité et ton authenticité


Pour moi la naturopathie est un métier d'authenticité. C'est une valeur qui a énormément d'importance à mes yeux. Quand tu auras monté ta petite auto-entreprise, le besoin d'en gagner ta vie ne devra jamais te faire perdre de vue cette valeur essentielle. Tu verras que rapidement on pourra te proposer de recommander tel ou tel produit contre rémunération. D'écrire sur tel produit et de le "vendre" tout simplement... Ne recommande que ce en quoi tu crois, et non ce pour quoi on te propose de te payer... Tu n'es pas un youtubeur beauté ! Ne te laisse pas acheter, et ne cède pas à l'appât du gain. Si tu crois en un produit, en un livre, en un programme, sincèrement, bien entendu que tu peux saisir l'occasion de bénéficier de commissions sur ce que tu auras recommandé. Mais ne le fais jamais uniquement dans ce but, ça finirait de toute façon par se voir... et tu en perdrais toute crédibilité...


Tu resteras toi-même


N'essaie pas d'être quelqu'un d'autre que simplement toi. Je me plais à penser que chaque naturopathe a son type de clientèle. Que ta façon de procéder et d'envisager la naturopathie peut convenir à ce client, mais pas à cet autre, et c'est là tout l'intérêt et la diversité de la profession.

Garde ta personnalité, quoi qu'on en dise. Ne renie pas ton vécu ni tes erreurs, car elles ont fait de toi qui tu es. Avance selon tes convictions, en gardant le cap, sans te laisser divertir, ni impressionner. On ne peut pas plaire à tout le monde, de toutes façons.


Tu travailleras dans l'intérêt et selon les objectifs de ton consultant


Ça paraît évident n'est-ce pas ? Pourtant il n'est parfois pas si simple de se conformer aux objectifs du consultant. Le client vient dans ton cabinet avec ses propres objectifs qui ne correspondent peut-être pas exactement à ceux que tu aurais envisagé à sa place. Ce sont SES objectifs qui priment et non ceux que tu voudrais avoir pour lui. Tu te dois de satisfaire à sa demande.


Tu ne t'orienteras pas vers des dérives sectaires


Garde toi de tout extrémisme. la naturopathie c'est la mesure en toute chose. Aucun extrême ne va dans le sens de la santé, peu importe ses arguments. Nul besoin d'en dire plus à ce sujet...


Tu garderas ton libre arbitre


Tu es tout à fait en droit de ne pas adhérer à absolument tout ce qu'on a pu t'enseigner durant ta formation. Certains outils pourront ne pas te convenir, certains principes également. Garde ton libre arbitre et ta capacité de réflexion. La "naturo à papa" c'est fini depuis longtemps. Désormais le naturo réfléchit et prend position. Tu n'es pas un disciple, mais bien un praticien en devenir. Ton expérience te fera parfois changer d'avis sur certains sujets, mais c'est comme ça qu'on évolue.


Je ne suis personne pour définir des lois ou des règlements, je t'expose juste ici mon opinion qui n'engage que moi, car j'ai trop souvent croisé ces comportements qui m'ont hérissé le poil...


A bientôt sur TaNaturo.com

#naturo #etudiantnaturo #ecolenaturopathie #formationnaturopathie


Cet article t'a plu ? N'hésite pas à la partager en cliquant sur les icônes de réseaux sociaux juste en dessous !

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010