La prêle : reine de la reminéralisation


Aujourd'hui c'est phytothérapie ! Et on découvre ensemble une plante fort intéressante : la prêle !

Elle fait partie des plantes extrêmement communes qui poussent partout et que l'on considère comme de la mauvaise herbe (au même titre que l'ortie ou le pissenlit). Elle est pourtant si riche !


Portrait :


On l'appelle la prêle des champs ( oh que c'est poétique) ou encore la queue de rat ( ça c'est moins joli haha!), mais aussi la queue de renard ou la queue de cheval, mais son nom latin c'est equisetum arvense

La prêle est une plante de la famille des equisetaceae qui mesure 20 à 50 cm que l'on retrouve en Europe. On pourrait dire d'elle qu'elle est vieille comme le monde car il semblerait que ses origines remontent au berceau de la vie sur terre, il y a 250 Millions d'années.

Elle se reproduit par ses spores qui s'envolent au gré du vent. La partie qui nous intéresse sera la tige, utilisée fraîche ou séchée.

La prêle est très riche en silice et c'est essentiellement ce critère qui lui confère tous ses bienfaits.

Malgré sa réputation de mauvaise herbe, elle a plus d'un tour dans son sac, pour ta santé !


Propriétés :

Reminéralisante :


La prêle c'est THE plante reminéralisante par excellence, c'est à dire qu'elle est extrêmement riche en minéraux alcalins qui vont jouer en la faveur de ta balance acido-basique.

Une fracture, un problème d'ostéoporose, d'arthrose ou de tendon ? Tu peux compter sur elle pour redonner à ton corps de quoi synthétiser tout ce qu'il faut pour des os, des articulations, des tendons et des ligaments de compét' !

Son action reminéralisante montre aussi son potentiel sur la qualité des ongles et des cheveux, souvent mis à contribution par l'organisme qui s'y sert en minéraux alcalins, en cas d'excès d'acidité tissulaire.

Une petite cure de prêle est toute indiquée si tu as des soucis osseux, cartilagineux, ligamentaire ou tendineux.


Diurétique :


De tous temps, la prêle a été utilisée pour stimuler l'appareil urinaire. Elle sera ton alliée si tu es sujet aux calculs rénaux, pour lesquels son efficacité n'est plus à prouver.

Son action sur l'appareil urinaire permet entre autres d'équilibrer ta balance acido-basique en évacuant les acides tissulaires.

Autre effet indirect de son travail sur la sphère urinaire, elle permet également de favoriser la résorption des œdèmes


Cicatrisante :


La prêle est aussi cicatrisante. En application locale, elle aidera à la cicatrisation des petites plaies, des eczémas en boostant la production de collagène. Mais on peut également l'utiliser en interne dans cet objectif.


Contre indications :

La prêle est contre indiquée aux enfants, aux femmes enceintes ou allaitantes et aux personnes présentant un œdème qui serait du à un trouble cardiaque ou rénal.

Elle ne doit pas être associée à d'autres traitements diurétiques, aux digitaliques (traitement cardiaque), et aux psychotropes à base de lithium (régulation de l'humeur)

La surconsommation de prêle peut également entraîner une carence en vitamine B1


Utilisation :


Elle s'utilise en teinture mère, en gélule de poudre de plante ou encore en décoction.

La posologie dépendra de la forme choisie et de la concentration de substance active.

Mais la posologie usuelle recommandée varie entre 1 et 2 g de poudre de plante par jour.


Encore un cadeau de la nature que cette prêle ! De quoi te requinquer !


A bientôt sur TaNaturo.com


#prêle #phytotherapie #plante #remineralisation


Cet article t'a plu ? N'hésites pas à y mettre un ♥ et à le partager en cliquant sur les icônes de réseaux sociaux juste en dessous !

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010