Le rôle des organes émonctoires : les nettoyeurs de ton organisme dont tu ne te soucies pas assez

Mis à jour : avr. 15


Rôle des organes émonctoires

Aujourd'hui on parle poubelle ! Haha ! Non, pas les poubelles jaunes et les poubelles vertes ! (quoiqu'on aurait pu !) Les poubelles de ton organisme ! Et plus précisément, on va rendre hommage aux éboueurs de ton corps, sans qui tu ne pourrais pas fonctionner : les organes émonctoires.


Mal aimés, maltraités, ils sont pourtant garants de ta santé . J'en veux pour preuve : les pathologies touchant les émonctoires sont bien souvent gravissimes, et mettent en danger ta survie immédiate : l'insuffisance rénale, l'insuffisance respiratoire etc...

Aujourd'hui on ne va pas parler pathologie. Mais plutôt fonctionnement au quotidien.

Tes organes émonctoires travaillent dur, tous les jours, pour évacuer les déchets de ton corps, et parfois ils ne seraient pas contre un petit coup de pouce !


Voyons quelles fonctions ils assurent et comment les aider au quotidien.

On ne parlera pas ici de cure détox à proprement parler, mais bien du bien-être de chacun de ses organes. Il ne s'agira pas de compléments alimentaires ou de plantes ou que sais-je, mais plutôt d'astuces et de pratiques à utiliser au quotidien. Nous ne parlerons pas non plus des différents types de déchets et de leurs origines : un article y sera complètement dédié.


NB : tous les conseils proposés dans cet articles auront pour but de stimuler chacun des émonctoires. Ils sont à mettre en oeuvre en dehors de toute pathologie diagnostiquée, car stimuler un organe défaillant pourrait avoir des conséquences graves. Si tu présentes une pathologie concernant un ou plusieurs des organes émonctoires, il sera indispensable d'être encadré par ton médecin et ton naturopathe.


Le foie :


Le foie, organe émonctoire

Ahhh le foie ! Il suscite souvent l'intérêt des personnes qui commencent à se soucier de leur santé ! D'ailleurs dès que j'écris un article sur le foie, il a toujours plus de vue que la moyenne habituelle.

Le foie fait partie des émonctoires mais ça n'est pas un éboueur à proprement parler. C'est plutôt le boss de la société de traitement des déchets, si tu veux une comparaison efficace.

Pourquoi ? Parce que le foie n'évacue pas lui-même les déchets hors du corps, mais par contre, il procède à un tri et à une transformation des déchets qui ne peuvent pas être évacués tels quels : les déchets liposolubles (c'est à dire ceux qui peuvent se dissoudre dans les graisses). Il les transformera, grâce à 2 étapes de modification successives en déchets hydrosolubles (c'est à dire solubles dans l'eau). C'est uniquement sous cette forme que les éboueurs (c'est à dire les autres organes émonctoires) pourront les faire sortir de l'organisme via la bile, l'urine et la sueur.

Les 2 étapes de travail permettant de transformer tous les déchets en déchets éliminables sont communément nommées les 2 phases de détoxication hépatique.

Elles sont le fruit d'un travail enzymatique. Une enzyme est comme un ouvrier sur une usine où l'on travaille à la chaîne. Les enzymes sont des ouvriers de construction ou de démantèlement. Chaque enzyme a une fonction précise qu'elle est la seule à pouvoir effectuer, et elle n'en effectue pas ou peu d'autres.


La fonction de détoxication du foie

Ces enzymes ont besoins d'outils pour effectuer leur travail : des outils sans lesquels elles ne peuvent pas accomplir leur tâche.


La micronutrition


La micronutrition

Ces outils sont des nutriments appelés coenzymes ou cofacteurs en fonction de leur nature.

Qui dit nutriment dit ... alimentation !

Donc c'est pas l'alimentation que tu apporteras à tes petites enzymes les bons outils pour un travail efficace.

Un aspect important est à noter : entre les 2 étapes de transformation, le déchet prend une forme hautement toxique pour l'organisme. Ils pourront être neutralisés par un apport suffisant en antioxydants (les fameux !).

Au final, il faut dont impérativement que l'étape suivante de détoxication puisse être effectuée.

Autrement dit : la première étape pour aider ton foie dans son travail, c'est donc de le nourrir comme il faut !

Tu peux voir sur le schéma que ton foie est donc friand de vitamine du groupe B pour effectuer sa première étape de travail (Vitamine B2, B3, B6, B9, B12), mais également de gluthation et de flavonoïdes

Entre les 2 étapes, l'apport d'antioxydants tels que les .

Pour la dernière étape de transformation : ce sont surtout les vitamine A E C, mais aussi le zinc, le manganèse et le sélénium entre autres permettront à ton organisme de contrôler la toxicité de ce produit intermédiaire ainsi que des acides aminés soufrés (composantes des protéines) qui seront nécessaires au travail du foie.


Pour découvrir dans quels aliments on peut retrouver tous ces éléments , rendez vous à la fin de cette page, où tu trouveras une infographie sur chaque vitamine et chaque oligo-éléments.

Nutrition


Les aliments qui stimulent ton foie :


Les aliments qui stimulent le foie

Certains aliments stimuleront ton foie et lui permettront de fabriquer de la bile en bonne quantité pour évacuer les déchets. Pour les connaitre, tu peux consulter cet article :


A lire aussi : 10 aliments qui stimulent ton foie


La bouillotte de mémé :


La bouillotte sur le foie

Une autre astuce pour aider ton foie dans ces fonctions : c'est la bouillotte. Le soir (période de travail hépatique intense) dispose une bouillotte chaude sur ton foie (à droite prés des dernières côte) et ça lui donnera un petit coup de pouce. Le foie travaille mieux au chaud, et clairement, ça ne mange pas de pain !


Un bonne nuit de sommeil :


Le sommeil et la détoxication

Le foie effectue son travail toute la journée, mais la nuit lorsque tu es au repos, il va là aussi travailler d'arrache pied pour traiter les déchets ! Plus tu as un sommeil de qualité, et plus tu viens en aide à ton foie !

On l'oublie trop souvent mais le sommeil est une clé essentielle de la bonne santé. Trop de français manquent de sommeil, à cause de leur stress, ou tout souplement parce qu'ils ont une vie qui va à 100 à l'heure et qui ne leur permet pas dormir suffisamment.

Pour améliorer ça : voici quelques astuces pour un bon sommeil :


Bref... J'arrive pas à dormir


Les intestins


Les intestins , organe émonctoire

Passons maintenant aux véritables éboueurs : ceux dont la charge est d'évacuer de façon effective les déchets hors de l'organisme.

Deuxième émonctoire donc, et pas des moindres : l'intestin.

Le côlon fait partie des émonctoires principaux : normal vu la quantité de déchets qu'il évacue en formant les selles.

Le côlon c'est le mal aimé ... Il pue, il fait de la crotte, il nous met parfois dans des situations embarrassantes... Il est pas très glam quoi ...

"Maaaaal aimé, je suis le mal aimééééé. Et les gens me connaisseeent tel que je veux me montreeeer. Mais ont-ils cherché à savoir d'où me viennent mes joiiiies, et pourquoi ce désespoir caché au fond de mooooiiiiiiiiiii !!!!"

Haha ! T'as vu je m'y connais en Claude François ! En attendant, en effet, les gens qui cherchent à savoir comment aider leur côlon sont peu nombreux... Mais tu en fais partie alors c'est cool !

L'idée pour aider ton côlon, c'est de lui donner ce qu'il faut pour qu'il fasse des selles bien moulées et régulières.

Lorsque ton foie fabrique la bile, c'est par ton intestin qu'elle va rejoindre l'extérieur !

Le côlon abrite la majeure partie du microbiote intestinal (ce qu'on appelait avant la flore). et cette flore n'est pas là pour rien ! Ces micro organismes vivent chez toi , et, contre le gîte et le couvert, ils exécutent quelques tâches que tu ne pourrais pas faire sans eux.

Ainsi donc, l'équilibre fragile de cette flore est à préserver impérativement.


Les fibres :


Manger des fibres

Les fibres alimentaires sont essentielles à un transit intestinal régulier et efficace. Elles sont surtout contenues dans les fruits et les légumes, mais aussi dans les oléagineux. Mais attention ! Nous ne sommes pas tous égaux devant la tolérance des fibres. De nombreuses personnes ne peuvent tolérer de trop grandes quantités de fibres dans leur alimentation, particulièrement si elles sont crues. A toi de trouver la juste mesure qui conviendra à ton côlon, pour des selles de toute beauté ! Haha !


L'hydratation :


Hydratation

L'apport quotidien en eau de boisson est indispensable à un transit régulier. Dans mon cabinet j'ai beaucoup trop de gens qui s'étonnent d'être constipés mais qui ne boivent pas.

C'est pourtant la base de la base ! Sans eau : pas de transit efficace ! Les selles seront sèches, dures, et lentes à se déplacer dans le tuyaux !

Alors tu sais quoi faire !

NB: je passe mon temps à le rappeler, mais boire du café, du thé, du jus, du coca ou de l'alcool : ça n'est pas boire de l'eau . C'est l'eau H2O qui est indispensable ! Le reste c'est de l'accessoire !

Il convient de boire au minimum 1,5 litre d'eau par jour. (surtout que l'eau ne sers pas qu'à ça, bien sûr)


Entretiens ton microbiote


Entretenir son microbiote

Il va falloir prendre soin de tes locataires si tu veux qu'ils bossent pour toi ! Sinon, ce sera la catastrophe ! Certains partiront, qui laisseront place à des squatteurs qui ne payeront aucun loyer , etc...

Pour entretenir cet équilibre fragile des différentes souches de micro-organismes dans ton côlon, il va falloir y mettre du tiens !

Le microbiote n'est pas identique chez tout le monde ! Il y a bien des caractéristiques communes et des grandes tendances, mais chacun possède le sien. Au même titre que nous n'avons pas tous le même nez ou les mêmes yeux.

Deux choses importantes sont à retenir : il existe les probiotiques et les prébiotiques

Les probiotiques sont eux même des micro-organismes. On en retrouve dans certains aliments. Leur présence va favoriser un bon développement de TA flore.

Les prébiotiques quant à eux, sont la nourriture de ta flore. Il lui permettent également de bien s'entretenir mais d'une autre façon.

Pour savoir comment prendre soin de ton microbiote au quotidien, tu peux lire cet article

Prend soin de ton microbiote


La "pratique":

Il y a énormément de pratiques extrêmement communes qui sont délétères pour le fonctionnement de ton intestin.

Comme par exemple, la position que nous les occidentaux nous prenons pour faire notre popo. S'assoir comme sur une chaise pour déféquer : c'est carrément anti-anatomique. Cette position "ferme" le sigmoïde et empêche les matières d'avancer par elles mêmes. Résultat : tu pousses comme un âne, ça ne vient pas, et tu te fais des hémorroïdes ... Bref, pas top ...


Position pour aller à la selle