10 astuces naturelles pour en finir avec les ballonnements

Mis à jour : avr. 8


Chaque jour c'est la même chose ... Ton ventre du matin est relativement plat , et plus la journée passe, plus tu enfles comme comme une baudruche, particulièrement après les repas.

Tu te retrouves de plus en plus serré dans tes vêtements, avec cette désagréable sensation que tout le monde remarque que tu es prêt à exploser ( ou à t'envoler ... on ne sait pas trop ...)

Alors tu rentres ton ventre autant que possible toute la journée ... Et comme si ça ne suffisait pas, ces ballonnements te font un mal au bide !!! La totale quoi ...

Ballonner, c'est souvent le signe d'une mauvaise digestion. Donc pour éviter ça, il s'agit de tout faire pour favoriser une bonne digestion !

Alors que faire ? Comment venir à bout, ou du moins limiter naturellement ce genre de phénomène qui te gâche la vie ?

Ces quelques conseils te seront d'une grande aide.

1- Arrête de parler pendant que tu manges :

Le repas est un moment qu'on aime partager à plusieurs. C'est l'occasion de faire une pause entre collègues lorsqu'on est au travail, ou encore de raconter sa journée lorsqu'on est en famille le soir... un moment d'échange ... Le contexte du repas est essentiel à la bonne digestion, et apprécier cet instant à plusieurs, c'est super cool !

Seulement lorsque tu racontes ta life pendant le déjeuner, veille à ne pas le faire en avalant ! Déjà c'est pas poli ! Mais surtout, tu avales autant d'air que de nourriture. Autant de gaz, qui se retrouvera coincé dans ton système digestif, qui dilatera tes boyaux, et te fera tenir ton bidon tout l'après-midi en grimaçant .

Discuter en mangeant pourquoi pas, mais fais le entre les bouchées en posant ta fourchette, ce qui te permettra aussi de mettre en place la 2ème astuce : ne pas se précipiter !

2- Prends ton temps pour manger :

Manger trop vite : c'est la meilleure façon de ballonner ! Le contexte quotidien fait que souvent, on avale tout en 4ème vitesse, debout, en faisant autre chose, sans prendre le temps d'apprécier son repas.

Le repas doit se faire dans une ambiance détendue, à table, assis, et en mangeant lentement. ça parait évident, seulement tu ne le fais pas ! ( ouais la naturopathie, c'est ni plus, ni moins, que du bon sens, la plupart du temps ...)

On se jette également sur le repas parce qu'on arrive à table avec une faim de loup .

Pour éviter d'arriver à table avec les crocs, pense à te composer une collation saine qui te permettra de tenir jusqu'au gueuleton, sans te jeter dessus. (cf l'article : Stop au grignotage, composer une collation saine)

3- Mâche bien :

Bien mâcher, c'est essentiel pour une bonne digestion et donc pour éviter les ballonnements. Lorsque tu mastiques, il se passe plusieurs choses :

Déjà, tes dents fragmentent la nourriture de façon macroscopique, avant d'envoyer le tout dans l'estomac.

Parce que sache une chose : pour passer de l'estomac au duodénum (1ère partie de l'intestin grêle), le bol alimentaire doit franchir un tout petit passage : le pylore, qui fera barrage aux gros morceaux ! Tout doit être réduit en bouilli !

Autrement dit : si tes dents n'ont pas fait le boulot en amont , il y en a un qui va être furax, c'est ton estomac ! Car quoiqu'il arrive, le job doit être fait pour que la nourriture passe le pylore. Et si tu n'as pas bien mastiqué : c'est lui qui va devoir faire le taf ... et lui, il n'a pas de dents !!! Donc grosse galère ! Et lourdeur digestive garantie !

La 2ème chose, c'est que lorsque du mastiques, tu mélanges les aliments à ta salive qui contient des enzymes digestives (amylase salivaire). Cette enzyme amorce une prédigestion des glucides. Leur digestion complète continuera plus loin dans l'intestin grêle. Or, la plupart des glucides sont les molécules susceptibles de fermenter dans le tube digestif. Et qui dit fermentation, dit GAZ !!

4- Évite les boissons gazeuses

C'est pourtant évident : dans "boisson gazeuse" il y a "gaz" ... Et oui ! Nul besoin de s'étendre sur le sujet ! Rien de tel qu'un bon verre d'eau plate (pas plus) pour accompagner ton repas. Les boissons gazeuses ( eau gazeuse, soda, bière ...) distendent ton tube digestif et seront responsables de douleurs abdominales.

5- Évite les chewing gum :

Lorsque tu mâches un chewing-gum , tu avales énormément d'air, qui là encore se retrouvera prisonnier de ton tube digestif, te transformant invariablement en baudruche sur pattes... Si tu penses que tu pues du bec (c'est pas grave, va ! ça arrive à tout le monde, même aux meilleurs !), et bien brosse toi les dents , c'est aussi bien ! C'est mieux même !

Si tu n'as pas la possibilité de le faire, prends toi un petit bonbon aux plantes sans sucre, et le tour et joué !

6- Gérer le stress

La mauvaise gestion du stress peut être source de difficultés digestives.

Comme expliqué dans l'article " les stress, fléau du XXIème siècle", lorsque que l'organisme est soumis au stress de façon aiguë ou chronique, certaines fonctions de l'organisme sont mises en silence pour focaliser l'énergie disponible sur les fonctions essentielles à la survie.

C'est ainsi que la digestion est mise en sourdine et donc ralentie, provoquant lourdeurs et ballonnements dus aux fermentations.

Pour mieux digérer, tu dois te détendre ! ( facile à dire ... ) Pour t'aider à te détendre naturellement, tu peux consulter l'article "keep calm et gère ton stress naturellement"

7- Les aliments à éviter

Si tu sais ta digestion un peu difficile, mieux vaut limiter les aliments suivants pour mettre toutes les chances de ton côté pour favoriser la digestion.

Ainsi évite les viandes grasses (comme les charcuteries), les repas trop gras en général (fritures et plats en sauce), qui donneront beaucoup de difficultés à ton foie.

Limite également les produits laitiers, particulièrement les fromages au lait cru. Les fromages à pâte cuite seront mieux supportés.

Les aliments contenant des FODMAP ( Fermentable Oligosaccharides Disaccharides Monosaccharides And Polyols) peuvent aussi poser de réels problèmes.

Ces FODMAP sont les molécules susceptibles d'engendrer des fermentations digestives, classées par familles.

La liste des aliments contenant des FODMAP est longue (produits laitiers, produits céréaliers, familles des choux, oignons, ail, échalotte, poireau, pommes, poire, mangue, artichaut, brocolis, légumineuses, oléagineux, figue, mûre, pêche ....et j'en passe ...)

Si tes problèmes digestifs sont plus que de simples inconforts temporaires (pathologie diagnostiquée comme le "côlon irritable"), il peut être judicieux d'envisager un régime sans FODMAP temporaire, avec réintroduction progressive de chaque famille d'aliments, ce qui te permettra de déterminer avec certitude et de façon individualisée quelles familles te posent problème et dans quelle quantité.

Ainsi tu pourras par la suite réintroduire dans ton alimentation quotidienne les familles testées qui ne posent pas problème chez toi et retrouver une alimentation plus variée . Parce que le régime sans FODMAP strict n'est pas une solution sur le long terme car il limite grandement la variété de l'alimentation. (Pour mettre en place tout ça , viens donc me voir en consultation !)

8- Bois une tisane digestive à la fin du repas: la phytologie à la rescousse !

"Ne sous estime pas le pouvoir du pisse-mémère" comme disait un prof de mon école !

Si tu sais ta digestion compliquée, fais toi une petite tisane digestive pour aider ton organisme à faire le travail. Les plantes qui aident à la digestion sont nombreuses, et certaines particulièrement indiquées en cas de ballonnements.

La tisane d'anis étoilé :

Ainsi la tisane d'anis pourra diminuer les spasmes intestinaux et les ballonnements. Attention, la tisane d'anis est contre indiquée aux femme enceintes ou allaitantes et aux personnes asthmatiques, ainsi qu'aux enfants de moins de 12 ans.

La tisane de romarin :

La tisane de romarin stimulera également le foie et la vésicule biliaire et limitera les ballonnements. Cette tisane est déconseillée aux enfants de moins de 12 ans, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes souffrant de calculs biliaires ainsi qu'aux personnes ayant des maladies du foie.

La tisane de gingembre :

La tisane de gingembre pourra également te venir en aide pour favoriser la bonne digestion et limiter les gaz. Elle est également déconseillée aux femmes enceintes, et aux personnes souffrant de calculs biliaires.

9- Le charbon végétal actif :

Il est obtenu par la carbonisation à très haute température et en l'absence d'air, du bois de frêne ou de peuplier, ou de coques de noix de coco. Puis il subit une étape d'activation, à haute température également mais en présence d'air.

Les vertus du charbon végétal sont nombreuses, mais il permet, entre autres, d'absorber les gaz intestinaux et donc de limiter les ballonnements.

Il s'agit donc d'un complément alimentaire qu'on peut trouver en pharmacie ou en magasin bio, utilisable en gélules, en poudre ou en comprimés.

Mais attention, l'usage du charbon végétal reste une béquille, il doit s'effectuer par cures et ne remplace pas les premiers conseils hygiéno diététiques présentés ci dessus.

Le charbon végétal est déconseillé aux femmes enceintes, aux personnes souffrant d'ulcères gastro duodénaux ou de constipation ainsi qu'aux enfants de moins de 6 ans.

10-Les huiles essentielles anti ballonnement :

Les huiles essentielles peuvent également t'aider à mieux digérer ton repas. Certaines pourront s'utiliser en externe (voie cutanée), d'autres en voie interne (voie orale)

Comme tout produit de phytologie et au même titre que le charbon végétal, ces huiles essentielles ne remplacent pas les conseils hygièno-diététiques et s'utilisent de façon ponctuelle, voire en cure, mais en aucun cas toute l'année.

Huile essentielle de basilic tropical :

L'huile essentielle de basilic tropical est connue pour soulager les spasmes digestifs, les ballonnements et les lourdeurs d'estomac.

Toujours diluée à hauteur de 20% (1 goutte d'huile essentielle pour 4 gouttes d'huile végétale) dans une huile végétale de ton choix (macadamia, amande douce, ou même olive pourquoi pas) et utilisée en massage du ventre dans le sens des aiguilles d'une montre, elle permettra un apaisement rapide des douleurs digestives.

Attention cette huile essentielle est contre indiquée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 6 ans.

Huile essentielle de menthe poivrée :

L'huile essentielle de menthe poivrée peut être utilisée en voie interne pour aider à la digestion. 1 goutte sur un comprimé neutre à sucer après le repas, elle stimulera le foie et les intestins pour les aider dans leur travail et donc limiter les lourdeurs après le repas. Cerise sur le gâteau, elle te donnera une bonne haleine fraîche, alternative intéressante au chewing gum !

Attention cette huile essentielle est contre indiquée aux femmes enceintes ou allaitantes, aux enfants de moins de 6 ans.

Huile essentielle de coriandre graine :

L'huile essentielle de coriandre graines, utilisée en massage de la même façon que l'huile essentielle de basilic tropical (diluée à 20 % : 1 goutte d'huile essentielle pour 4 gouttes d'huile végétale) est un puissant tonique de la digestion. Elle aussi saura t'aider à soulager tes problèmes digestifs.

Attention cette huile essentielle est contre indiquée également aux femmes enceintes, ou allaitantes, et aux enfants de moins de 6 ans

En voilà des astuces pour t'aider à mieux digérer et à dégonfler ! Si malgré tout ça ne suffit pas, viens me voir en consultation pour déterminer la cause de tes soucis digestifs et y remédier !

A bientôt !

#digestion


Cet article t'a plu ? N'hésite pas à le partager en cliquant sur les icônes des réseaux sociaux ci dessous !

704 vues

TaNaturo

Manon Vitte Naturopathe Diplômée

Toul (54)

06 14 72 15 02

manon.vitte@yahoo.fr

Siret : 831 913 553 00010